Chercheur

    Dave Saint-Amour , Ph.D.

    saint-amour.dave@uqam.ca
    Dave Saint-Amour
    Axe de recherche
    Cerveau et développement de l’enfant
    Thème de recherche
    Maladies neurodéveloppementales
    Adresse
    CHUSJ

    Téléphone
    514 345-4931 #3894

    Fax
    514 345-4801

    Sur le Web

    Titres

    • Professeur adjoint, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal, 2009.
    • Chercheur adjoint, Département d’ophtalmologie, Université de Montréal, 2006.
    • Membre, Centre de recherche en neuropsychologie et cognition (CERNEC), 2006.

    Formation

    • Postdoctorat en électrophysiologie et neurosciences cognitives, Nathan Kline Institute et Weill Medical College, N. Y., É.-U., 2003-2006.
    • Doctorat en psychologie (option neuropsychologie expérimentale), Université de Montréal, 1998-2003.

    Intérêts de recherche

    Notre laboratoire se concentre sur l’étude neurophysiologique du système visuel humain chez les individus avec ou sans troubles neurodéveloppementaux.

    Neurotoxicité développementale

    Il est généralement admis qu’environ un tiers du cerveau humain est consacré au traitement de l’information visuelle. À lui seul, le système visuel peut donc servir d’indicateur de l’intégrité du fonctionnement cérébral. Avec la collaboration de chercheurs canadiens et américains, nous menons un programme de recherche subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada, Santé Canada et le National Institutes of Health qui vise à comprendre les effets reliés à l’exposition prénatale à divers contaminants environnementaux sur le développement des systèmes sensoriels dans une cohorte d’enfants inuits, et également dans une cohorte pancanadienne de la population générale.

    Un second volet de ce thème de recherche s’intéresse à la neurotoxicité visuelle induite chez l’enfant par l’administration de médicaments antiépileptiques (p. ex. Vigabatrin) ou par la consommation maternelle d’alcool lors de la grossesse.

    Amblyopie et plasticité cérébrale

    Le cerveau mature unifie normalement l’information provenant des deux yeux en une perception stable et globale (stéréoscopique). L’élaboration et l’aboutissement de la vision binoculaire requiert la transmission relativement harmonieuse et symétrique des influx provenant de chaque œil. Au cours du développement, la présence d’une maladie oculaire unilatérale (anisométropie, strabismes, cataracte congénitale) − dont la prévalence est significativement augmentée en cas de prématurité ou d’exposition prénatale à des neurotoxines − peut conduire à l’amblyopie, une pathologie qui touche de 2 à 5 % de la population et qui augmente le risque de cécité à l’âge adulte. Nos travaux de recherche visent à comprendre l’origine et la nature de la suppression amblyopique et à tirer profit de l’extraordinaire capacité du cerveau à se réorganiser suite à une privation visuelle afin d’améliorer les interventions thérapeutiques.

    Prix et distinctions

    • Chercheur-boursier Junior I, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2007-2011.
    • Bourse postdoctorale, National Institutes of Mental Health, 2003-2005.
À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine