Chercheur

    Gilles Hickson , Ph.D.

    gilles.hickson@umontreal.ca
    Gilles Hickson
    Axe de recherche
    Maladies virales, immunitaires et cancers
    Thème de recherche
    Cancers : mécanismes génétiques et moléculaires et nouvelles thérapies
    Adresse
    CHUSJ

    Téléphone
    514 345-4931 #2189

    Fax
    514 345-4731

    Sur le Web

    Titres

    • Professeur agrégé sous octroi, Département de pathologie et de biologie cellulaire, Université de Montréal

    Stage(s) proposé(s)

    Formation

    • Postdoctorat en biochimie et biophysique, University of California, San Francisco, 2002-2009.
    • Doctorat en biologie cellulaire, University of Glasgow, Écosse, Royaume-Uni, 1998-2001.
    • BSc (Hons) en biologie et français, University of Manchester, Royaume-Uni, 1993-1998.

    Intérêts de recherche

    Mécanismes moléculaires de la cytokinèse

    La division cellulaire est un processus fondamental, universel, et essentiel à l'ensemble du développement. Il s’agit d’un processus en deux étapes : premièrement, au cours de la mitose, les chromosomes dupliqués se séparent aux pôles opposés de la cellule; deuxièmement, au cours de la cytokinèse, la cellule se divise physiquement en deux. Les scientifiques observent la cytokinèse depuis plus d'un siècle et ont depuis longtemps proposé que les défauts du processus peuvent donner naissance au cancer. Toutefois, nous commençons seulement à comprendre comment la cytokinèse est régulée au niveau moléculaire.

    Notre objectif à long terme est de comprendre comment se produit normalement la cytokinèse et comment son dysfonctionnement peut favoriser le cancer. En bout de ligne, cette meilleure compréhension mènera à de meilleurs traitements contre le cancer.

    La cytokinèse exige la formation d'une structure dynamique composée d'actine et de myosine, l'anneau contractile, qui apparaît à l'équateur de la cellule sous la membrane plasmique au cours de l'anaphase. La constriction de cet anneau tire la membrane plasmique vers l'intérieur de la cellule. L'anneau contractile transfère ensuite la membrane plasmique à une autre structure stable, l’anneau du midbody, soit le site où la membrane doit finalement se résoudre pour générer deux cellules séparées. Actuellement, nos efforts de recherche sont centrés sur la façon dont l’anneau du midbody se forme à partir de l'anneau contractile.

    Nous utilisons comme système modèle les cellules de drosophile S2 en culture. Ces cellules sont extrêmement sensibles aux ARNi, nous permettant d'inactiver des gènes à volonté. Ceci nous a permis de définir l'ensemble des gènes nécessaires à la cytokinèse dans un crible ARNi à grande échelle. Les cellules S2 sont également parfaitement adaptées à la vidéo microscopie à haute résolution. Ce système modèle nous a permis de découvrir de nombreuses informations sur la manière dont la cytokinèse est régulée.

    Le contrôle développemental de la cytokinèse

    Bien que toutes les cellules se divisent par cytokinèse, elles ne le font pas toutes de la même manière dans le contexte du développement de l'organisme. Par exemple, une cellule souche se divise de manière asymétrique pour que l'une des cellules filles demeure une cellule souche, tandis que l'autre suivra son destin de développement approprié.

    Nous aimerions comprendre comment les mécanismes de la cytokinèse sont régulés différemment pour répondre aux besoins des différents contextes de développement. Il existe de nombreuses variantes de la cytokinèse et celles-ci sont particulièrement bien décrites chez la drosophile. Nous commençons donc à les explorer in vivo en utilisant la microscopie à haute résolution et les puissants outils génétiques qu’offrent la drosophile.

    Prix et distinctions

    • Chercheur-boursier, Junior 2, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2014-2017
    • Finaliste au Prix de nouveau chercheur principal Maud Menten 2014 de l’Institut de génétique des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans la catégorie «recherche biomédicale».
    • Bourse de transition, Fondation Cole, 2013-2014
    • Chercheur-boursier Junior 1, Fonds de la recherche en santé du Québec, 2010-2013.
    • Bourse postdoctorale particulière, Leukemia & Lymphoma Society, États-Unis, 2007-2010.
    • Bourse postdoctorale, Susan G. Komen for the Cure, 2004-2007.
À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine