Chercheur

    Alexey V. Pshezhetsky , Ph.D.

    alexei.pchejetski@umontreal.ca
    Alexey V. Pshezhetsky
    Axe de recherche
    Santé métabolique et maladies complexes
    Thème de recherche
    Maladies génétiques et métaboliques au Québec : diagnostics, mécanismes et interventions
    Adresse
    CHUSJ - Centre de Recherche

    Téléphone
    514 345-4931 #2736

    Fax
    514 345-4766

    Titres

    • Professeur titulaire, Département de pédiatrie, Université de Montréal, 2006.
    • Professeur affilié, Département d'anatomie et de biologie cellulaire, Université McGill, 2005.
    • Professeur affilié, Département de biochimie, Université de Montréal, 1998.

    Formation

    • Postdoctorat en sciences médicales, Academy of Medical Sciences, Moscou, Russie, 1990.
    • PhD en biochimie, Moscow State University, Russie, 1988.
    • Maîtrise en biochimie, Moscow State University, Russie, 1985.

    Intérêts de recherche

    Biologie lysosomale et maladies de surcharge lysosomale

    Les lysosomes sont des organelles cytoplasmiques qui hébergent plus de 100 enzymes hydrolytiques impliquées dans la dégradation de la quasi-totalité des macromolécules biologiques. Toute défaillance dans la biogenèse, le ciblage lysosomal, l’organisation supramoléculaire ou la fonction d'un ou de plusieurs enzymes lysosomales peut conduire à la progression des maladies métaboliques, appelées maladies de surcharge lysosomale. Celles-ci sont causées par l'accumulation massive des substrats non dégradés des enzymes déficients dans les lysosomes des tissus affectés. Notre recherche vise à découvrir les gènes mutés dans les maladies lysosomales, l'identification des défauts moléculaires et biochimiques chez les patients et le développement de thérapies avec un accent particulier sur les maladies causées par les carences en sialidases lysosomales (sialidose, galactosialidose) et en
    N-acétyltransférases (mucopolysaccharidose IIIC).

    Acides sialiques et sialidases dans la signalisation de la cellule

    Les acides sialiques sont abondamment exprimés sur la surface de la cellule et impliqués dans la médiation de la reconnaissance entre les cellules, entre les cellules et la matrice extracellulaire ainsi qu’entre les cellules et une gamme de pathogènes, de bactéries et de protozoaires au cours de la réaction inflammatoire et immunitaire. Nous savons encore peu de choses sur le rôle de la sialidase (également appelée neuraminidase) et de la sialotransférase, qui peuvent régulariser l’affinité cellulaire en modifiant la sialylation des molécules de surface cellulaire. Par l’utilisation du modèle de souris génétiquement ciblée, nous étudions le rôle de la neuraminidase 1 (Neu1) en signalisation au cours de la réponse immunitaire, de la phagocytose, de l'absorption de glucose, ainsi que le rôle de la neuraminidase 4 (Neu4) dans le développement du cerveau.

    Sérines carboxypeptidases dans la régulation de la vasoconstriction et l’élastogénèse

    Les courts peptides vasoactifs sont reconnus comme de puissants régulateurs de la circulation du sang. Grâce à leur interaction avec les différents récepteurs de surface cellulaire, ces peptides peuvent moduler la pression artérielle par divers mécanismes tels que les contractions des muscles lisses vasculaires, l'augmentation ou la diminution du volume plasmatique et l’induction ou la suppression de remodelage de la paroi vasculaire. Par conséquent, les protéases impliquées dans le catabolisme des peptides vasoactifs, qui régularisent leur longévité fonctionnelle et la disponibilité, jouent un rôle important dans la régulation de la résistance vasculaire. À l’aide d’un modèle de souris knock-out, nous étudions le contribution de sérine carboxypeptidase lysosomale (cathepsine A) dans le traitement post-traductionnelle des peptides vasoactifs, y compris l'angiotensine et l'endothéline.

    Protéomique fonctionnelle et phosphoprotéomique

    La phosphorylation est la plus fréquente et importante des modifications post-traductionnelles des protéines. Malgré des recherches intensives consacrées au développement de méthodes pour l'analyse d'un phosphoprotéome, l'identification de phosphoprotéines cellulaires de faible abondance reste un défi, ce qui souligne la nécessité de mettre au point de nouvelles techniques. Notre équipe est impliquée dans le développement de nouvelles technologies visant l'analyse globale et l'analyse quantitative d’un phosphoprotéome, fondées sur les résines d'affinité pour l'isolement de phosphopeptides, de phosphoprotéines et de peptides marqués par isotopes. Ces technologies devraient permettre de comparer de phosphoprotéomes dans le but d'identifier de nouvelles cibles de médicaments à travers les voies de signalisation pharmaceutiques et métaboliques correspondantes.

    Prix et distinctions

    • Chercheur national, Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ), avril 2002.
    • Prix d'excellence pédiatrique, Fondation des étoiles, novembre 2001.
    • Chercheur senior, FRSQ, avril 1999.
    • Chercheur junior 2, FRSQ, juin 1997.
À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine