Chercheur

    Rochelle Winikoff , M.D.

    rochelle.winikoff@umontreal.ca
    Axe de recherche
    Santé métabolique et maladies complexes
    Thème de recherche
    Soins aigus et médecine transfusionnelle
    Adresse
    CHUSJ

    Téléphone
    514 345-4931 #3264

    Fax
    514 345-4884

    Sommaire de carrière

    Je travaille comme chercheur-clinicienne junior, consacrant environ 50 % de mon temps à l'hématologie clinique, et le reste à la recherche clinique. Mes intérêts principaux et domaines d'expertise sont l'hémostase et les troubles de saignement, surtout chez la femme. Je suis présentement directrice clinique du programme d'hémostase au féminin du Centre de traitement de l'hémophilie au CHU Sainte-Justine, ainsi que codirectrice du Centre de traitement de l'hémophilie.

    Je m'intéresse particulièrement à la maladie de von Willebrand (MVW), à l'hémophilie et aux autres déficits en facteurs de coagulation. Les aspects cliniques de problèmes gynécologiques et obstétricaux en hématologie sont au centre de mes recherches. J'ai été co-investigatrice et directrice de projet lors de deux études : l'une portant sur les effets de l'exercice physique sur les niveaux du facteur de coagulation VIII (FVIII:C) et du facteur von Willebrand (FVW:AG) et l'autre étudiant les effets de l'exercice physique sur les problèmes de ménorragies chez les femmes touchées par la maladie de VW. e plus, j'ai collaboré à une troisième étude, conçue pour évaluer l'utilité d'un outil semi-quantitatif permettant de mesurer les pertes menstruelles de femme utilisant différentes sortes de serviettes sanitaires et de tampons. Cette étude a été présentée sur affiche à la conférence de la Fédération mondiale de l'hémophilie qui s'est tenue au mois de juillet 2002 à Séville, en Espagne.

    Notre centre participe par ailleurs à deux études multicentriques. La première examine l'effet du stérilet Mirena® sur les ménorragies chez les adolescentes. La deuxième, pour laquelle j'ai été nommée investigatrice locale, se penche sur les changements du FVW:AG et du FVIII:C pendant la grossesse et la période postpartum. Je suis également l'investigatrice principale d'une étude portant sur l'usage des inhibiteurs de cyclooxegenase-2 (COX-2) dans le traitement de la ménorragie, qui a été soumise aux Instituts de recherche en santé du Canada. Enfin, j'ai participé à une étude portant sur (i) le risque cancérogénique à long terme de la synovectomie radioactive en hémophilie, (ii) l'utilisation de specimens séchés par papier filtre pour la mesure d'inhibiteurs et (iii) la détermination d'une solution optimale pour l'entreposage du facteur porcin VIII destiné à la mesure des titres inhibiteurs de l'hémophilie congénitale et acquise (Bethesda assay).

À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine