Chercheur

    Philippe Robaey , M.D. , Ph.D.

    philippe.robaey@umontreal.ca
    Philippe Robaey
    Axe de recherche
    Maladies virales, immunitaires et cancers
    Thème de recherche
    Cancers : mécanismes génétiques et moléculaires et nouvelles thérapies
    Adresse
    CHUSJ

    Téléphone
    514 345-4931 #4997

    Fax
    514 345-4635

    Titres

    • Chercheur titulaire, Département de psychiatrie, Université de Montréal.

    Formation

    • Stage postdoctoral, Hôpital Pitié-Salpêtrière (B. Renault), France, 1990.
    • PhD en psychophysiologie, Université Paris VI, 1987.
    • Spécialisation en neuropsychiatrie, Université Paris VI, 1982.
    • MD, Université libre de Bruxelles, Belgique, 1978.

    Intérêts de recherche

    Le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) est un syndrome neurodévelopmental complexe défini de manière symptomatique par des niveaux inappropriés pour l'âge d'inattention/désorganisation et d'hyperactivité/impulsivité.

    Mon programme de recherche sur le TDAH se base sur trois prémisses essentielles.

    • Ces distinctions symptomatiques découlent de différences quant à l'étiologie développementale (génétique et environnementale), quant aux processus neuropsychologiques et neurophysiologiques sous-jacents et quant aux systèmes de régulation impliqués.
    • Les symptômes d'inattention, désorganisation, hyperactivité et impulsivité se retrouvent dans d'autres troubles développementaux (associées à l'hypoxie/anoxie des prématurés ou aux traitements neurotoxiques anticancéreux, par exemple). La comparaison du TDAH avec ces pathologies et avec le développement normal doit permettre d'isoler et d'étudier des processus sous-jacents à ces ensembles symptomatiques, dont certains peuvent être aussi impliqués dans le TDAH idiopathique.
    • L'approche doit nécessairement être multidisciplinaire, car la définition du TDAH est celle d'un déficit de capacités comportementales qui impliquent des niveaux différents en interaction au cours du développement (moléculaire, neurophysiologique, neuropsychologique mais aussi familial et social).

    La réalisation de mon programme de recherche se base donc sur un ensemble de collaborations (programme RECIH, réseau KIDNET) permettant le développement de cliniques spécialisées, le recrutement et le suivi de cohortes longitudinales cliniques et épidémiologiques (y compris une cohorte de jumeaux), et utilisant des approches disciplinaires variées (génétique, pharmacologie, épidémiologie, etc.) qui s'intègrent avec les sciences cognitives et l'imagerie cérébrale fonctionnelle.

À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine