• English

Centre de recherche
mercredi 27 novembre 2013

Dre Hélène Decaluwe obtient un financement majeur des IRSC

Montréal, 27 novembre 2013 – La clinicienne-chercheuse en immunologie et greffe de moelle osseuse Dre Hélène Decaluwe, active dans l’axe de recherche Maladies immunitaires, virales et cancers au CHU Sainte-Justine, a obtenu une subvention majeure des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), l’organisme fédéral de financement de la recherche en santé au Canada. Ceux-ci lui ont octroyé une subvention de près de 670 000 $ pour la soutenir dans ses travaux sur les cytokines dépendantes de la chaîne gamma(c) dans les mécanismes de différenciation et d’épuisement des lymphocytes T CD8+. Le Primary Immune Deficiency Treatment Consortium, financé par le National Institutes of Health (Etats-Unis), lui a par ailleurs octroyé une subvention de recherche pour étudier l’épuisement de ces lymphocytes T CD8+ chez les enfants greffés pour un déficit immunitaire combiné sévère. Par le passé, la Dre Decaluwe a également obtenu en appui pour ses projets sur la leucémie des bourses toujours en cours de la Société de leucémie et lymphome du Canada et de la Fondation Cole. Elle est aussi récipiendaire d’une bourse salariale du Fonds de recherche du Québec – Santé, en partenariat avec le Programme canadien de cliniciens-chercheurs en santé de l’enfant.

En plus d’être clinicienne-chercheuse et pédiatre-immunologue au CHU Sainte-Justine, la Dre Decaluwe est professeure adjointe de clinique au Département de pédiatrie de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur les mécanismes impliqués dans la différenciation des lymphocytes T CD8+, un processus essentiel à l’amélioration de la mémoire immunologique post-vaccinale et au développement d’approches thérapeutiques innovantes en thérapie cellulaire et en oncologie, ainsi que dans le traitement des infections virales chroniques. Son travail porte sur les facteurs cellulaires jouant un rôle clé dans l’élimination de pathogènes viraux et d’antigènes tumoraux, ainsi que dans la génération et le maintien des lymphocytes T CD8+ mémoires développés à la suite d'une réponse antigénique spécifique. Finalement, elle s’intéresse à la fonction et la cinétique de la reconstitution des lymphocytes T CD8+ après greffe de moelle osseuse pour leucémies et déficits immunitaires.

Autre source / renseignements

Communications, Centre de recherche
communications@recherche-ste-justine.qc.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 20 janvier 2016
Créée le 6 novembre 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine