• English

Centre de recherche
mercredi 31 octobre 2018
Communiqué de presse

Non, jamais mon enfant!

La pensée magique des parents met à risque la santé de leur enfant

MONTRÉAL, le 31 octobre 2018 – Le Dr Olivier Drouin, chercheur et pédiatre au CHU Sainte-Justine, et l’équipe de recherche internationale dont il fait partie, ont conclu dans une nouvelle étude que les parents ont un optimisme exagéré face aux risques que court leur enfant à prendre un surplus de poids ou à commencer à fumer très jeune, et ce, même s’il est exposé à un ou plusieurs facteurs de risque. Les résultats de cette étude sont présentés dans le journal Academic Pediatrics.

« Dans l’ensemble, plus de 80 % des parents pensent que leur enfant court un risque moins élevé que la moyenne en matière de tabagisme ou de prise de poids excessive. Si les parents ne croient pas que leur enfant est à risque, et donc, que les conseils ne s’appliquent pas à leur situation, ils auront peu d’intérêt à changer », souligne le Dr Drouin, premier auteur de l’étude. Ceci expliquerait en partie pourquoi les conseils médicaux sur les saines habitudes de vie ne portent généralement pas fruit.

L’équipe de recherche a effectué un sondage auprès de 648 parents lors d’un rendez-vous de routine chez le pédiatre. Ces derniers ont été interrogés sur les niveaux d’exposition au tabagisme, de consommation de boissons sucrées, d’activité physique et de temps d’écran de leur enfant. Ensuite, ils devaient évaluer le risque de voir leur enfant devenir fumeur avant l’âge de 18 ans ou de gagner un excès de poids d’ici la prochaine année.

Les statistiques indiquent qu’il faut rester vigilant en tant que parent. Encore à ce jour, 16 % de la population canadienne fume le tabac et 90 % des fumeurs débutent avant l’âge de 18 ans. Parallèlement, 35 % des enfants québécois présentent un surpoids, et la prévalence d’obésité chez les jeunes Canadiens a augmenté de 3 à 9 % en vingt ans. Le tabagisme et le surpoids sont d’ailleurs parmi les plus grandes causes de mortalité, de morbidité et de coûts de santé au Canada.

« Les médecins et professionnels de la santé devraient s’enquérir du risque perçu des parents et devraient utiliser cette information comme point de départ dans une conversation sur les facteurs de risque afin que les efforts de prévention soient utiles », conclut le Dr Drouin. L’équipe de recherche poursuit ses études afin d’examiner si l’optimisme parental est aussi présent pour d’autres conditions. Ils veulent également tester si « corriger » cet optimisme exagéré peut amener à un counseling plus efficace par rapport aux saines habitudes de vie.

À propos de l’étude

L’article intitulé « Parental optimism about children’s risk of future tobacco use and excessive weight gain » a été publié dans le journal Academic Pediatrics en septembre 2018. Le premier auteur est Olivier Drouin, MDCM, MSc, MPH, chercheur et pédiatre généraliste au CHU Sainte-Justine, et professeur adjoint de clinique au Département de pédiatrie de l’Université de Montréal. Cette étude a été financée par le Fonds de recherche du Québec – Santé, l’Academic Pediatrics Association et le Julius B. Richmond Center of Excellence of the American Academy of Pediatrics.

Auteurs: Olivier Drouin, MDCM, MSc, MPH, Jonathan P. Winickoff, MD, MPH, Anne N. Thorndike, MD, MPH

– 30 –

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Le Centre de recherche est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 200 chercheurs, dont plus de 90 chercheurs cliniciens, ainsi que plus de 500 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Détails au recherche.chusj.org

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Maude Hoffmann
Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Personne-ressource auprès des médias :

Patsy Coulanges
CHU Sainte-Justine
Bureau : 514-345-4931, poste 4354
patsy.coulanges.hsj@ssss.gouv.qc.ca

À propos de cette page
Mise à jour le 31 octobre 2018
Créée le 31 octobre 2018
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine