• English

Centre de recherche
lundi 20 avril 2020
Communiqué de presse

Lancement mondial de la plateforme COVIDsentinel.ai

Le CHU Sainte-Justine développe une plateforme web issue de l’intelligence artificielle pour une meilleure prise en charge de la COVID-19

MONTRÉAL, le 20 avril 2020 – Mettant à profit les avancées récentes en matière d’intelligence artificielle (IA), la plateforme COVIDsentinel.ai est lancée aujourd’hui pour répondre aux besoins de différentes clientèles pendant la pandémie de la COVID-19. Ce projet développé par le CHU Sainte-Justine, en collaboration avec la compagnie bld.ai et l’Université de Chicago, est rendu possible grâce au soutien de la Fondation CHU Sainte-Justine et de l’Institut TransMedTech.

Cette plateforme web à libre accès vise à répondre aux besoins spécifiques de trois populations distinctes, soit la population générale, les professionnels de la santé ainsi que les chercheurs, en lien avec la crise de la COVID-19 que nous vivons actuellement.

«Bien que cette plateforme vise à soutenir trois groupes, la version initiale se concentrera sur les utilisateurs de la population générale. Une interface intuitive permettra d’assurer le suivi des symptômes individuels autodéclarés en lien avec le COVID-19 et offrira la possibilité de partager cette information avec le cercle social virtuel de l’individu et les professionnels de la santé», explique Dre Sze Man Tse, clinicienne-chercheuse en pneumologie au CHU Sainte-Justine.

Une deuxième phase du développement de la plateforme, appuyée par l’Institut TransMedTech, est déjà en marche et se concentre sur les besoins des professionnels de la santé et des chercheurs, tout en tenant compte des expériences des premiers utilisateurs. «La mise en œuvre pour un déploiement territorial plus large repose sur la sensibilisation des décideurs impliqués dans la pandémie et d’un financement additionnel. Notre contribution vise à assurer l’intermédiation avec toutes les parties prenantes au projet en mode Living Lab, d’accompagner, de coordonner et de soutenir financièrement le projet COVIDSentinel», précise Marie-Pierre Faure, directrice-adjointe de TransMedTech.

«Progressivement, nous concentrerons nos efforts sur le développement d’un tableau de bord qui permettra aux professionnels de la santé de suivre à distance et automatiquement les symptômes ressentis au quotidien par des individus ciblés, par exemple les patients infectés et en isolement à domicile ou les patients vulnérables», indique Dre Alena Valderrama, clinicienne-chercheuse spécialiste en santé publique et médecine préventive au CHU Sainte-Justine.

Finalement, à l'aide de programmeurs hautement qualifiés en IA et d'outils intuitifs et éprouvés en ce qui a trait à la cybersécurité, une base de données de qualité sera créée afin d'étudier l’évolution naturelle de la COVID-19, les facteurs de risque dans la population générale et dans certains sous-groupes, tout cela dans le but d’aider la communauté mondiale de recherche.

«Nous voulons créer une infrastructure durable qui offre aux utilisateurs, professionnels de la santé et chercheurs des outils de gestion et de support. Cette plateforme pourrait être utilisée dans d’autres situations d’épidémie», souligne Dr Aleksandrs Kalnins, radiologiste à l’Université de Chicago.

«La détection des pandémies est une bonne application de l’IA, car les techniques de l’IA peuvent détecter des signaux et des schémas autrement trop subtils pour être observés isolément. Ce qui importe, ce n'est pas tant d'obtenir de grandes quantités de données à grande vitesse, mais plutôt d'obtenir une variété de points de données partout dans le monde», ajoute le professeur Shie Mannor au Technion à l’Institut israélien de technologie.

Afin de traduire le volumineux contenu de la plateforme en plusieurs langues pour obtenir une variété de points de données partout dans le monde et ainsi faire bénéficier cet outil à un maximum de gens, un nombre important de bénévoles seront mis à l’œuvre. Outre le français et l’anglais, la plateforme est déjà traduite en plusieurs langues incluant l’espagnol, tagalog, italien, arabe, portugais, hindi, russe, allemand et le bahasa de Malaisie.

«En cette période sans précédent engendrée par la COVID-19, la Fondation CHU Sainte-Justine fait tout son possible pour continuer de soutenir les besoins prioritaires de Sainte-Justine et du Centre de recherche, et nous sommes reconnaissants envers nos donateurs qui nous permettent d’appuyer ces initiatives porteuses ayant un bénéfice autant pour les patients, que pour le personnel de première ligne», conclut Maud Cohen, présidente et directrice générale de la Fondation CHU Sainte-Justine. 

– 30 –

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 210 chercheurs, dont plus de 110 chercheurs cliniciens, ainsi que 450 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Détails au recherche.chusj.org

À propos de l’Institut TransMedTech

L’Institut TransMedTech vise à soutenir le développement de technologies médicales innovantes, à former la prochaine génération de professionnels et à innover en sciences et génie du vivant. Fondé sur une approche dite de « laboratoire vivant » (Living Lab), TransMedTech procure un environnement intégré à l'appui d'un processus de collaboration interdisciplinaire et de cocréation de nouvelles technologies et interventions médicales. Ce processus catalyse leur développement et adoption par les utilisateurs. L’Institut TransMedTech est piloté par 5 institutions fondatrices (Polytechnique Montréal, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine, CHUM et Hôpital Général Juif de Montréal). Il regroupe également une cinquantaine d’institutions partenaires et dispose d’infrastructures de premier plan afin d’accompagner le développement et la validation de technologies médicales. Détails sur transmedtech.org

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Source :
Maude Hoffmann
Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
communications@recherche-ste-justine.qc.ca 

Personne-ressource auprès des médias :
Florence Meney
Conseillère-cadre – médias externes
CHU Sainte-Justine
Tél. : 514-755-2516
florence.meney.hsj@ssss.gouv.qc.ca  

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 20 avril 2020
Créée le 20 avril 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine