Chercheur

    Roger Lippé , Ph.D.

    roger.lippe@umontreal.ca
    Roger Lippé
    Axe de recherche
    Maladies infectieuses et soins aigus
    Thème de recherche
    Infection, immunité et inflammation
    Adresse
    CHUSJ - Centre de Recherche
    Sur le Web

    Titres

    • Professeur titulaire, Département de pathologie et biologie cellulaire, Université de Montréal

    Formation

    • Études postoctorales en transport intracellulaire dans le laboratoire du Dr Marino Zerial, European Molecular Biology Laboratory (EMBL), Allemagne, 1995-2000
    • PhD en immunovirologie chez le Dr Wilfred Jefferies, Université de la Colombie-Britannique, 1989-1995
    • MSc en virologie au sein du laboratoire du Dr Frank Graham, Université McMaster, 1986-1989
    • BSc en biologie, option microbiologie, Université de Montréal, 1986-1986

    Intérêts de recherche

    Les objectifs à long terme du laboratoire sont de caractériser les interactions hôte-pathogène et de découvrir de nouveaux traitements thérapeutiques dans le contexte des virus herpétiques. Ces virus peuvent avoir des conséquences autant mineures que très sérieuses pour les nouveau-nés, les enfants ainsi que les adultes. Les travaux du laboratoire focalisent sur la voie de transport utilisée par le virus herpès simplex de type 1 (VHS-1), qui s’assemblent au noyau en identifiant les molécules impliquées et en caractérisant leurs mécanismes d'action. Ce mode de transport est particulier, car lors de l'infection, les capsides virales ne peuvent quitter le noyau pour rejoindre le cytoplasme via les pores nucléaires puisque trop volumineuses. Elles s'échappent plutôt du noyau par un processus singulier impliquant leur bourgeonnement au travers de la membrane nucléaire interne pour produire des virions enveloppés suivi de leur fusion avec la membrane nucléaire externe, générant ainsi des capsides nues dans le cytoplasme. Ce processus n’est toutefois pas unique aux virus herpétiques, car il a été démontré plus récemment qu’il est utilisé par les cellules pour exporter des particules de haut poids moléculaire de type hnRNP hors du noyau. Ces travaux démontrent, une fois de plus, que les virus sont d’excellents modèles pour étudier les processus cellulaires.

    Avancées du labo

    Afin d'étudier le transport intracellulaire du VHS-1, le labo a mis au point un essai in vitro unique au monde pour reconstituer cette étape, ce qui leur a permis de confirmer le précédent modèle. Cet essai, couplé à la spectrométrie de masse, a aussi permis l'identification des composantes cellulaires et virales présentes sur les capsides nucléaires, que le labo caractérise actuellement. Puisque le processus de sortie du virus est peu connu, le laboratoire examine également le rôle d'une glycoprotéine virale nommée gM. Cette protéine est rapidement et spécifiquement ciblée au noyau pendant l’infection, et ce avant même que le virus n’en sorte. Elle interagit en outre avec plusieurs protéines qui régulent la fusion induite par le virus et que l’équipe tente de mieux comprendre. Une autre étape particulière du transport du VHS-1 est sa réintégration dans la voie classique de biosynthèse au TGN, où les travaux du Pr Lippé et d’autres laboratoires ont démontré que le virus acquiert vraisemblablement son enveloppe finale par un processus que le labo tente de clarifier. Une fois enveloppé, le laboratoire a démontré que le virus voyage par les voies classiques de sécrétion impliquant la protéine kinase D de l'hôte. Des travaux récents du laboratoire suggèrent toutefois que les effecteurs de cette kinase jouent des rôles multiples tout au long de la voie de sortie du virus. 

    Le VHS-1 a donc un cycle de vie très complexe, mais les détails mécanistiques demeurent nébuleux. En outre, on connaît peu de la contribution de la cellule à toutes ces étapes. Afin de mieux comprendre le rôle des protéines de l'hôte dans la propagation du virus, un programme de protéomique a donc aussi été mis sur pied. Outre les résultats ci-haut mentionnés, ce programme a permis l'identification de 49 protéines incorporées dans les virus matures. Une étude par ARN d'interférence a confirmé que plusieurs de ces protéines modulent la propagation du virus. Il ne reste maintenant qu’à mieux comprendre leurs modes d'action. En parallèle, le laboratoire étudie le processus de maturation du virus par virométrie de flux, une approche hautement innovatrice développée par le Pr Lippé qui permet d'examiner individuellement et même d'isoler les particules virales. Cet outil permet maintenant au labo d’analyser diverses étapes de maturation des particules virales. 

    Expertises de recherche

    • Herpès
    • Virus
    • Interactions hôte-pathogène
    • Infection virales
    • Protéomique
    • Biologie cellulaire
    • Virologie
    • Virométrie de flux

    Sommaire de carrière

    Le Pr Lippé a complété sa formation en biologie cellulaire et virologie aux universités de Montréal (BSc), McMaster (MSc) et de la Colombie-Britannique (PhD) ainsi qu’un stage postdoctoral à l’EMBL en Allemagne. Il a ensuite établi son laboratoire en 2001 au Département de pathologie et biologie cellulaire de l’Université de Montréal à titre de professeur adjoint, puis agrégé et finalement titulaire. En 2019, son équipe s’est jointe au nouveau Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, où le Pr Lippé poursuit ses travaux tout en maintenant son affiliation la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. 

    Laboratoire

    Les chercheurs herpétiques

    Prix et distinctions

    • Bourse Nouveau Chercheur des IRSC (2002-7)
    • Bourse Junior 1 du FRQS (2002-4; déclinée)
    • Bourse relève Médecine (2000)
    • Bourse postdoctorale de l’Institut Max-Planck (1999-2000)
    • Bourse postdoctorale du Conseil de la recherche médicale du Canada (1996-9)
    • Bourse postdoctorale EMBO (1995-7)
    • Bourse doctorale Steve Fonyo (1992-4)
    • Bourse doctorale du Conseil de la recherche médicale du Canada (1989-92)
    • Bourse de maîtrise du Conseil de la recherche médicale du Canada (1986-8)

    Financements majeurs

    • IRSC, CRSNG, FRQNT (CFI pour initialement équiper le labo en 2002)

    Présentations

    • Egress of the Herpes simplex virus type 1. 43rd Annual International Herpesvirus Workshop, Vancouver, Canada (2018)
    • Flow virometry: A novel and powerful approach to decipher viral egress. Second symposium of the Canadian Society for Virology, Halifax, Canada (2018)
    • Quantitative evaluation of Protein Heterogeneity within Herpes simplex type I Viral Particles. 42nd Annual International Herpesvirus Workshop, Ghent, Belgium (2017)
    • Herpes simplex virus type 1 (HSV-1) infectivity is modulated by its tegument content, 40th Annual International Herpesvirus Workshop, Boise, USA (2015)
    • Analysis of the HSV-1 Tegument by Flow Cytometry. 38th Annual International Herpesvirus Workshop, Grand Rapids, USA (2013)

    Publications choisies

    • Khadivjam, B. El Bilali, N. and Lippé, R. (2019). Analysis and sorting of individual viral particles by flow virometry. Methods Mol Biol. (in press)
    • Lippé, R. (2019). Characterization of extracellular HSV-1 virions by proteomics in Herpes simplex virus. Methods Mol Biol. (in press)
    • Roussel, E. and Lippé, R. (2018). Cellular Protein Kinase D Modulators Play a Role during Multiple Steps of Herpes Simplex Virus 1 Egress. J Virol 92: e01486-18
    • Lippé, R. (2018). Flow Virometry: a Powerful Tool To Functionally Characterize Viruses. J Virol. 92:e01765-17
    • El Kasmi, I., Lackman, M., Duron, J., Bonneil, E., Thibault, P. and Lippé, R. (2017). Extended synaptotagmin 1 interacts with the Herpes simplex virus type 1 glycoprotein M and negatively modulates virus-induced membrane fusion. J Virol. 92: e01281-17
    • El Bilali, N., Duron, J., Gingras, D. and Lippé, R (2017). Quantitative evaluation of Protein Heterogeneity within Herpes simplex type I Viral Particles. J Virol 91: e00320-17
    • Khadivjam, B., Stegen, C., Hogue-Racine, M.A., El Bilali, N., Döhner, K., Sodeik, B. and Lippé, R. (2017). The host ATP-Dependent RNA Helicase modulates the expression of HSV-1 viral genes. J Virol 91:e02411-16
    • El Kasmi, I. and Lippé R. (2015). HSV-1 gN partners with gM to modulate the viral fusion machinery. J Virol, 89:2313-23.
    • Henaff, D., Rémillard-Labrosse, G., Loret, S. and Lippé, R. (2013). Analysis of the early steps of herpes simplex virus type 1 capsid tegumentation. J Virol 87: 4895-4906
    • Loret, S. El Bilali, N. and Lippé, R. (2012). Analysis of herpes simplex virus type I nuclear particles by flow cytometry. Cytometry Part A 81A: 950–959
À propos de cette page

Créée le 22 juillet 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine