Groupe de recherche clinique en soins intensifs pédiatriques (GRC-SIP)

EDI-PTP : Validation de la mesure du travail respiratoire à l’aide de l’activité électrique diaphragmatique chez le nourrisson et l’enfant en cours de sevrage.

La ventilation mécanique est un support thérapeutique vital, très largement utilisé en soins intensifs pédiatrique. La ventilation invasive (VI) est associée à des risques de complications importantes (pneumopathies nosocomiales, lésions pulmonaires secondaires ou barotraumatisme, pneumothorax), qui peuvent augmenter : la durée de la ventilation, la mortalité, la durée de séjour aux soins intensifs et les coûts de santé. Le praticien doit se poser quotidiennement la question du bénéfice à poursuivre cette VI et l’adaptation de celle-ci afin de limiter les complications. L’évaluation du travail respiratoire est un élément majeur dans la compréhension de la physiopathologie de la détresse respiratoire mais est également un élément clé dans l’amélioration de la gestion du support ventilatoire et de l’adaptation des paramètres ventilatoires.

Il a été démontré qu’il existe une augmentation du travail respiratoire chez tous les enfants admis en SIP avec détresse respiratoire aiguë. Ce travail respiratoire est significativement réduit par le support ventilatoire.

Il existe probablement une relation qui devrait être proportionnelle entre le travail respiratoire (PTP) résultant de la demande respiratoire déclenchée par la commande respiratoire et l’activité électrique du diaphragme (Edi).

La validation de cette corrélation PTP/Edi aurait un impact direct sur le monitorage des patients ventilés avec la possibilité de surveiller ce facteur physiologique tout en maintenant une prise en charge classique des enfants par la surveillance simple de l’Edi, sans dispositif invasif supplémentaire.

Objectifs principaux

L’objectif principal de ce travail est de démontrer la relation entre l’activité électrique du diaphragme (Edi) mesurée par la sonde NAVA et le travail respiratoire mesuré selon la méthode de référence à l’aide des produits PTP œsophagien et diaphragmatique et ce, chez un même patient. Notre hypothèse est qu’il existe une évolution similaire de l’Edi et du PTP lorsque les conditions de charge du système respiratoire changent, lors de la phase critique du sevrage de la ventilation invasive.

  • Chercheur principal de l’étude : Dr Guillaume Emeriaud
  • Chercheur au CHU Sainte-Justine : Dr Guillaume Emeriaud et Dr Sandrine Essouri
  • Organisme subventionnaire : Fonds du chercheur
  • Design de l’étude : étude évaluative
  • Nombre de participants attendus : 20

À propos de cette page
Mise à jour le 8 octobre 2014
Créée le 5 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine