• English

Groupe de recherche en transfusion sanguine (GRTS)

Association entre transfusion de globules rouges et morbidité respiratoire chez des enfants gravement malades : une étude épidémiologique prospective d’un an

Les TARC n'ont jamais été étudiés en SIP. Les pédiatres intensivistes savent déjà que les complications respiratoires sont fréquemment observés chez les enfants gravement malades pendant leur séjour en SIP, mais la proportion des complications qui sont associées et / ou provoquées par une transfusion de globules rouges est totalement inconnue, même si certaines données suggèrent qu'elles pourraient être assez fréquentes. Cette étude nous donnera une idée de l'incidence et la signification clinique de tous les TARC

Objectifs principaux

Déterminer la proportion des TARC qui pourraient être attribuables (qui sont probablement causées ...) par une transfusion de RBC.
Déterminer l'étiologie des TARC.
Estimer l'impact clinique des complications respiratoires observées dans les SIP chez les patients transfusés et non transfusés et de comparer leurs devenir clinique.
Caractériser le meilleur marqueur clinique et / ou de laboratoire pour les TARC, l'impact clinique des complications respiratoires observées dans les SIP chez les patients transfusés et non transfusés et de comparer leurs devenir clinique.
En outre, cette étude peut montrer que le TARC est fréquent chez les enfants gravement malades transfusés, ce qui impliquera la réalisation de nombreuses autres études afin d'augmenter notre connaissance de l'épidémiologie des TARC, et à améliorer la prévention et le traitement des cas de TARC.

Résultats préliminaires

Sous la supervision du Dr Jacques Lacroix, Émilie Lefebvre, étudiante en médecine et Niina Kleiber, fellow en SIP, ont procédé à l’adjudication des cas de détresse respiratoire (DR) chez les patients admis en SIP durant 1 an, dans le but de décrire l’incidence et la proportion des complications respiratoires associées aux transfusions sanguines.

En conclusion, les complications respiratoires associées aux transfusions sanguines en SIP sont fréquentes. Des études supplémentaires seront nécessaires pour permettre d’améliorer la prévention et le traitement des complications respiratoires post-transfusion.

  • Chercheur principal de l’étude : Dr Jacques Lacroix
  • Chercheur au CHU Sainte-Justine : Dr Jacques Lacroix
  • Organismes subventionnaires : Fonds de Recherche du Québec - Santé(FRQS)
  • Design de l’étude : Étude épidémiologique rétrospective
  • Nombre de participants : 136

 

À propos de cette page
Mise à jour le 8 octobre 2014
Créée le 5 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine