• English

Groupe de recherche en transfusion sanguine (GRTS)

Association entre transfusion de globules rouges et détresse respiratoire chez les enfants gravement malades : une sous étude de l’étude TRIPICU

Le syndrome de défaillance multiviscérale (SDMV) nouveau ou progressif n’est pas rare dans une unité de soins intensifs pédiatriques et beaucoup de SDMV impliquent une dysfonction respiratoire. Il est connu que certains cas de dysfonction respiratoire nouveau/progressif sont causés par la transfusion de culots globulaires. Toutefois, l’incidence de l’association entre la transfusion et la dysfonction respiratoire (ou TARD) n’est pas bien caractérisée. De plus, nous ne savons pas quelle est la proportion de TARD qui n’est pas seulement associée, mais en fait plutôt causée par une transfusion de culots globulaires. Il y a plusieurs raisons qui suggèrent que la dysfonction respiratoire attribuable à une transfusion de globules rouges peut être beaucoup plus fréquente chez les enfants gravement malades que celles actuellement rapportées.

Objectifs principaux

Comparer le taux d’incidence et la sévérité des cas de dysfonction respiratoire nouveau ou progressif chez 64 patients gravement malade ayant participé à l’étude TRIPICU au CHU Ste-Justine et qui ont reçu une transfusion de culots globulaires. Comparer le taux d’incidence chez les enfants n’ayant pas reçu de transfusion de culots globulaires.

Trouver s’il y a une relation entre les cas de dysfonction respiratoire nouveau/progressif et la transfusion de culots globulaires.

Résultats préliminaires

Sous la direction du Dr Jacques Lacroix, l’étudiante en médecine, Émilie Lefebvre, a analysé la base de données de l’étude internationale TRIPICU dans le but de déterminer la fréquence et la gravité de la dysfonction respiratoire chez les patients transfusés du groupe expérimental et groupe contrôle. En conclusion, la détresse respiratoire (DR) est fréquente chez les patients en soins intensifs pédiatriques (SIP). Après une transfusion, la DR est significativement pire, mais la relation de cause-effet entre la transfusion de globules rouges (TGR) et la DR en SIP reste à démontrer.

  • Chercheur principal de l’étude : Dr Jacques Lacroix
  • Chercheur au CHU Sainte-Justine : Dr Jacques Lacroix
  • Organismes subventionnaires : Fonds de Recherche du Québec - Santé (FRQS)
  • Design de l’étude : Étude épidémiologique rétrospective
  • Nombre de participants : 64

 

À propos de cette page
Mise à jour le 8 octobre 2014
Créée le 5 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine