• English

Unité de pédiatrie interculturelle (UPI)

L’accès des familles musulmanes d’immigration récente aux services de santé périnatale : conciliation des savoirs et des pratiques de soins

Cette étude a pour principal objectif de documenter comment, dans le cadre de la naissance d’un enfant, les parents musulmans et les praticiens de la santé concilient les pratiques sanitaires familiales et professionnelles. À partir de l’hypothèse de recherche selon laquelle la rencontre clinique donne lieu à une négociation ou conciliation des positions respectives des acteurs sociaux, nous postulons que : a) chacun des acteurs (c. à-d. prof. de la santé, mère & père, réseau familial local/transnational) est porteur de savoirs, de normes et de pratiques de soins, qu’ils ne partagent pas toujours; b) ces savoirs, normes et pratiques de soins sont dynamiques et perméables; c) le parcours migratoire, les expériences d’établissement, les liens de sociabilité, la structure familiale sont autant de contextes qui influencent le migrant et la place qu’il occupe dans la rencontre clinique. Avec un intérêt pour l’ensemble de la période périnatale, nous entendons : 1) tracer un portrait des trajectoires d’utilisation des ressources d’aide privilégiées par les parents musulmans lors de la période périnatale; 2) voir de quelle façon les parents concilient les logiques proposées par le réseau familial et les professionnels; 3) examiner comment les professionnels tiennent compte des pratiques familiales en matière de périnatalité; 4) documenter les enjeux liés à la transmission des savoirs (et modalités de transmission), des pratiques sanitaires liées à la grossesse et à la naissance de cette minorité religieuse en contexte migratoire.

Associée à une diversification des pays sources d’immigration et à l’importante population musulmane au sein de ceux-ci (Maroc, Algérie, Liban, Inde, Pakistan), la présence musulmane a plus que doublé d’effectifs, passant de 41 000 (1991) à 100 185 (2001) à Montréal. Pour ces populations, le plus souvent des jeunes familles, les services de santé associés à la périnatalité représentent un espace de contacts réguliers, voire charnière avec la société québécoise. Ainsi, la naissance amorce pour les parents une succession de contacts avec une multiplicité de professionnels, à différents moments de la période périnatale (suivi de grossesse, accouchement, suivi postnatal). L’arrivée d’un enfant constituant un moment privilégié pour prévenir l’apparition de problèmes de santé et promouvoir l’adoption de saines habitudes de vie, il est donc primordial d’assurer l’accessibilité des services de santé périnatale pour ces populations doublement minoritaires (ethnicité et religion). Cela est d’autant plus important qu’accueillir un enfant dans sa vie et s’intégrer en même temps à une nouvelle société sont deux exigences pouvant exacerber certaines vulnérabilités. L’écart possible entre les pratiques et savoirs familiaux et professionnels peut représenter un obstacle important à l’accessibilité des services. Dans le cas de la maternité et des systèmes de soins, les conceptions entourant ceux-ci varient fortement au plan culturel. Les stratégies de dépistage précoce, les normes de soins, les notions de viabilité et de risque associé s’inscrivent dans une conception donnée de la santé et du meilleur intérêt de la mère, du fœtus, de l’enfant. Le rapport à la vie (et à la mort dans le cas d’anomalies fœtales ou de pathologies complexes chez les nouveau-nés, par ex.) et plus largement les pratiques sanitaires proposées par les professionnels peuvent différer de celles issues de la culture d’origine des parents immigrants et transmises par leurs proches, alors que ces derniers représentent généralement une source importante d’information et de soutien pour les nouveaux parents. Cette diversité de perspectives traverse également le personnel biomédical, qu’il soit de milieu hospitalier ou de 1e ligne. Ainsi, l’espace clinique est non seulement un espace biomédical mais aussi un espace social, relationnel, où normes, valeurs, modèles professionnels, sociaux et culturels se rencontrent.

La population à l’étude est double : 1- les parents de confession musulmane; 2- les professionnels de la santé (médecins, infirmières et autres profs associés aux services/unités de soins périnataux - contextes hospitalier et CSSS). La méthodologie de recherche retenue est qualitative et d’inspiration anthropologique (observations, entretiens, études de cas) avec l’apport de méthodes quantitatives dans le traitement de certaines données. Les résultats attendus sont principalement l’amélioration des services périnataux pour les populations minoritaires et l’identification des conditions d’émergence d’une pratique clinique pluraliste pouvant inspirer les médecins (obstétriciens, néonatalogistes, pédiatres), les infirmiers(ères) et autres professionnels du milieu hospitalier ainsi que les intervenants de 1e ligne.

  • Investigatrice principale au CHU Sainte-Justine : Sylvie Fortin
  • Co-investigatrice principale : Josiane LeGall (CSSS de la Montagne)
  • Co-Investigateurs : Antoine Payot, François Audibert (CHU Sainte-Justine), Gilles Bibeau (Université de Montréal), Franco Carnevale (Université McGIll)
  • Organisme subventionnaire : Instituts de recherche en santé du Canada IRSC
  • Durée de l'étude : 2007-2011

 

À propos de cette page
Mise à jour le 14 octobre 2014
Créée le 5 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine