Étude sur le développement visuel et cognitif chez les nouveau-nés prématurés : Le rôle de l’hypoglycémie néonatale

Projet PRÉMASUCRÉ

Projet 

Au Canada, 8% des bébés sont nés prématurément. Les taux de survie s’améliorent, mais les enfants nés prématurément continuent d’être plus affectés par des retards de développement visuel et autres problèmes neurodéveloppementaux que les enfants nés à terme.

L’hypoglycémie néonatale (taux de glucose trop faible) a été identifiée comme une cause possible de troubles visuels chez les bébés nés à terme. L’hypoglycémie est encore plus fréquente chez les prématurés que chez les bébés nés à terme. Pourtant, l’effet de l’hypoglycémie sur le développement visuel et du cerveau des bébés prématurés n’a pas encore été étudié.

L’objectif de cette étude est donc de mieux comprendre l’effet de l’hypoglycémie néonatale sur le développement visuel et cognitif des enfants nés prématurément. Les informations recueillies dans cette étude permettront d’améliorer la prise en charge et le traitement de ces nouveau-nés.

Qui peut participer ?

  • nouveau-nés prématurés (entre 28 et 33 semaines de gestation).
  • bébés nés à terme (après la 37e semaine de gestation) qui ne présentent aucune condition médicale particulière et dont la langue maternelle est le français.

Qui ne peut pas participer?

  • enfants présentant des affections médicales susceptibles d'avoir une influence sur le développement du cerveau, telles que :
    • une restriction de croissance intra-utérine;
    • de l’asphyxie néonatale;
    • une malformation congénitale majeure;
    • des maladies métaboliques ou génétiques;
    • une hémorragie intraventriculaire de grade III ou IV;
    • une sévère instabilité cardiorespiratoire;
    • une sévère rétinopathie de la prématurité (stages 3 à 5);
    • un problème neurologique et/ou des anomalies digestives ou nutritives.

Déroulement de l’étude

[Tous les bébés] Votre enfant sera invité à se présenter au CHU Sainte-Justine pour des enregistrements de l’activité électrique du cerveau par électroencéphalographie (EEG) lorsqu’il sera âgé de 3*, 12*, 24* et 36 mois (*âges corrigés pour la prématurité). Votre enfant fera aussi une évaluation sous forme de jeux à 12, 24 et 36 mois afin d’évaluer son niveau de développement cognitif, langagier et moteur.

[Enfants nés prématurément seulement] Votre enfant devra porter un glucomètre fixé sur sa cuisse dans les premiers jours de vie. De plus, il aura deux imageries par résonnance magnétique (IRM) du cerveau. La 1re IRM sera réalisée tôt après sa naissance lorsqu’il sera cliniquement stable. La 2e IRM sera réalisée autour de la date prévue d’accouchement, lorsqu’il aura atteint 37-41 semaines de gestation.

[Enfants nés à terme] Votre enfant aura la possibilité de réaliser une IRM du cerveau optionnelle tôt après sa naissance.

Avantages 

À la suite des visites à 12, 24 et 36 mois, un court rapport sur le fonctionnement cognitif de votre enfant vous sera envoyé. Si un retard de développement est mis en évidence à l’évaluation développementale ou si des anomalies sont découvertes lors de l’IRM, vous en serez informés. De plus, vous aurez la possibilité de recevoir une photo de l’IRM du cerveau de votre enfant.

La participation de votre enfant à ce projet permettra d’améliorer notre compréhension du développement cérébral et visuel des enfants nés à terme ou prématurément, ayant souffert ou non d’une hypoglycémie néonatale dans leurs premières heures de vie. Ces connaissances permettront de dépister et d’intervenir plus tôt auprès des enfants à risque de développer des troubles visuels afin de minimiser les conséquences sur leur développement.

Inconvénients 

Le port du casque EEG pourrait toutefois constituer un inconvénient. Nous prenons toutes les précautions nécessaires pour que les enfants soient les plus confortables possible. La durée de passation des tests lors des évaluations neurodéveloppementales pourrait être considérée comme un inconvénient. En général, les enfants apprécient ces évaluations. Si nous observons que votre enfant se fatigue pendant la séance, une pause sera offerte.

Concernant la mesure d’hypoglycémie chez les enfants nés prématurément, le placement du capteur de glycémie en continu présente un niveau de risque minimal. L’insertion du capteur dans la cuisse de votre bébé peut provoquer un inconfort temporaire ou une ecchymose. Il peut avoir un léger saignement lors des prélèvements sanguins de votre bébé. La quantité de sang prélevée est sécuritaire et sera prélevée par un membre expérimenté du personnel soignant pour réduire ce risque.

Concernant l’IRM, la durée d’acquisition pourrait être un inconvénient. Afin d’éviter que votre bébé soit incommodé par le bruit de l’appareil d’IRM, des coussinets aux oreilles seront mis pour diminuer l’inconfort lié au bruit. Si la procédure devient inconfortable, ou si vous ou votre enfant ne désirez plus poursuivre l’évaluation, celle-ci sera immédiatement interrompue sans que cela vous porte préjudice.

Une compensation financière vous sera versée à chacune des visites pour couvrir des frais encourus par votre participation au projet de recherche.

Participation

Si vous souhaitez participer, veuillez contacter :

Dre Natacha Paquette
(514) 345-4931, poste 5058
natacha.paquette.hsj@ssss.gouv.qc.ca.

Vous pouvez également communiquer avec la chercheuse responsable de l’étude :

Dre Anne Gallagher
anne.gallagher@umontreal.ca

À propos de cette page
Mise à jour le 22 juillet 2021
Créée le 21 juillet 2021
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine