• English

Chaires de recherche philanthropiques de la Fondation CHU Sainte-Justine

Guidée par l’amour des enfants, la générosité, la famille, l’excellence, le leadership et l’éthique, la Fondation CHU Sainte-Justine vise à mobiliser la communauté et à soutenir le CHU Sainte-Justine dans sa mission d’excellence pour offrir aux enfants et aux mamans d’aujourd’hui et de demain un des meilleurs niveaux de santé au monde.

La recherche en médecine pédiatrique continue de progresser grâce à l’inestimable générosité des donateurs qui partagent le rêve de redonner espoir aux enfants malades. L’effet de levier créé par cet engagement, jumelé à la vision et au talent des équipes de recherche, a le pouvoir de propulser les découvertes.

Les chaires

Chaire de recherche (Banque Nationale) en génétique cardiovasculaire

Titulaire 

Gregor Andelfinger, MD, PhD

La Chaire de recherche (Banque Nationale) en génétique cardiovasculaire a été créée au CHU Sainte-Justine grâce à une contribution exemplaire de la Banque Nationale. Dr Gregor Andelfinger, cardiologue pédiatre, chercheur et professeur spécialiste en malformations cardiaques congénitales, en est le titulaire.

Cette Chaire servira d’incubateur dans le domaine de la recherche sur les maladies cardiovasculaires incluant les pathologies rares, afin de découvrir les causes encore inconnues de ces maladies et ultimement proposer des traitements appropriés. Beaucoup de chemin reste à faire en recherche. L’origine génétique d’environ 90 % des cas de malformations cardiaques congénitales est encore inconnue, alors qu’elles affectent 1 % des enfants qui naissent, dont 1/1000 seront opérés et que les meilleures opérations n’offrent souvent qu’un moyen de pallier le problème et non une guérison.

En plus d’assurer la continuité du financement des projets de recherche en génétique cardiovasculaire, cette nouvelle Chaire servira à maintenir et à élargir la biobanque de tissus en cardiologie, indispensable à toutes les recherches dans ce domaine.

Chaire de recherche du Cercle de Sainte-Justine en Origines développementales de la santé et des maladies (DOHaD)

La création de la Chaire de recherche du Cercle de Sainte-Justine en Origines développementales de la santé et des maladies (DOHaD), rendue possible grâce à l’engagement exceptionnel du Cercle de Sainte-Justine envers le Centre d’excellence en néonatalogie, permettra de pousser plus loin les connaissances et la maîtrise des meilleures pratiques en matière de soins destinés aux prématurés de la naissance à l’âge adulte.

Titulaire

Néonatalogiste, chef du Service médical de néonatologie et chercheuse-clinicienne au CHU Sainte-Justine, et professeure titulaire à l'Université de Montréal, Dre Anne Monique Nuyt se démarque par son engagement soutenu au service de la santé des prématurés et par ses avenues de recherche porteuses d’espoir.

Après l’obtention d’un diplôme de médecine et de pédiatrie de l’Université de Sherbrooke, Dre Nuyt a poursuivi sa spécialisation en médecine néonatale et périnatale à l’Université McGill, une formation de recherche en physiologie cardiovasculaire périnatale à l’University of Iowa (États-Unis) puis en développement de la régulation cardiovasculaire au Collège de France.

Elle s’intéresse particulièrement aux conséquences à long terme de la naissance prématurée sur les maladies cardiovasculaires.

Objectifs de la chaire

Grâce à des recherches en laboratoire, des recherches cliniques avec des enfants et des adultes nés très prématurément et à partir de grandes bases de données populationnelles, le but de la chaire de recherche sera de mieux comprendre le risque de maladie cardiovasculaire chez les adultes nés très prématurément.

On cherchera aussi à définir le meilleur traitement adapté à la physiologie des adultes nés prématurément, et à trouver des façons de prévenir ces maladies chez l’adulte, mais aussi dès le séjour en néonatologie et tout au long de l’enfance.

L’unité néonatale de Sainte-Justine, la plus importante au Canada, accueille chaque année près de 1000 nouveau-nés nécessitant des soins ultraspécialisés, dont un grand nombre né très prématurément.

Chaire de recherche en déficience intellectuelle Jonathan Bouchard

La création de la Chaire de recherche en déficience intellectuelle Jonathan Bouchard est rendue possible grâce au soutien exceptionnel de la Fondation Sandra et Alain Bouchard pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes de déficience intellectuelle

Titulaire

Dr Jacques L. Michaud est directeur du Centre de recherche et chercheur-clinicien au CHU Sainte-Justine, et professeur de pédiatrie et de neurosciences à l'Université de Montréal.

Il est reconnu internationalement dans le domaine de la génétique des maladies rares. Après avoir complété des résidences en pédiatrie et en génétique médicale à l’Université de Montréal et à l’Université de Toronto, il a poursuivi des études postdoctorales en génétique du développement au Collège de France et CNRS (Paris) et à la Johns Hopkins University (Baltimore).

Son laboratoire utilise des approches de génomique pour identifier les gènes de la déficience intellectuelle, de l’épilepsie et de l’autisme.

Objectifs de la chaire

La déficience intellectuelle touche 2% de la population, soit environ 160 000 enfants et adultes au Québec. Actuellement, la cause de la déficience intellectuelle n’est pas diagnostiquée chez la majorité des enfants touchés par cette condition; l’absence de diagnostic est évidemment source de grande inquiétude chez les parents de ces enfants.

Grâce à cette chaire, la recherche effectuée permettra d’identifier de nouveaux gènes, de mieux les comprendre et d’ainsi poser des diagnostics plus précis et plus rapidement.

La création de cette chaire aura ainsi un impact direct sur la prise en charge des enfants avec déficience intellectuelle au Québec et ailleurs dans le monde.

Avec une meilleure compréhension des bases génétiques de la déficience intellectuelle et des progrès foudroyants de la biologie, la capacité des chercheurs à développer de nouvelles stratégies de traitements de cette condition augmentera de façon importante au cours des prochaines années. C’est le moment ou jamais d’œuvrer dans la poursuite de ces avancées majeures pour changer l’avenir. Étant donné que la déficience intellectuelle met en jeu des facteurs génétiques dans la majorité des cas, le séquençage génomique permettra de décrypter d’emblée tout le génome des enfants atteints de déficience intellectuelle et d’identifier les gènes en cause, augmentant de façon considérable la capacité à expliquer la cause de leur déficience. Cette capacité d’accélérer le rythme des découvertes et de relever les défis diagnostiques représente une étape incontournable vers une meilleure prise en charge générale.

Chaire de recherche J.A. DeSève en nutrition

Titulaire

Émile Levy, MD, PhD

La Chaire de recherche J.A. DeSève en nutrition a comme but principal la promotion et le développement des connaissances en nutrition prénatale, postnatale et adolescente afin d’améliorer la santé et le bien-être, tout en limitant l’évolution et/ou les conséquences des maladies. 

Un des objectifs stratégiques du programme scientifique de cette chaire consiste à identifier des biomarqueurs génétiques et métaboliques qui servent à prédire la réponse de différents groupes d'individus lors de la consommation de nutriments spécifiques. D’autre part, les travaux portent sur la régulation de l’expression des gènes par différents nutriments, aliments fonctionnels ou molécules nutraceutiques (nutrigénomique), et ce, en relation avec le développement de maladies chroniques reliées aux anomalies absorptives, inflammatoires et métaboliques.

Les investigations nutritionnelles privilégient des approches diverses et complémentaires alliant les outils cellulaires, moléculaires et génétiques ainsi que les interventions chez les sujets sains et malades.

Chaire de recherche sur les déformations de la colonne

Titulaire

Stefan Parent, MD, PhD

La Chaire de recherche sur les déformations de la colonne est rendue possible grâce à l’investissement de DePuy Spine Canda Inc. et permettra à l’équipe de chercheurs du Dr Stefan Parent de consacrer leurs travaux à la recherche clinique, à l’enseignement et au développement de techniques chirurgicales novatrices, reliées au traitement de la scoliose.

Dans le domaine des pathologies de la colonne vertébrale, la scoliose idiopathique représente la déformation la plus fréquente qui affecte 2 à 3% de la population, plus particulièrement des jeunes âgés entre 10 et 18 ans. La correction chirurgicale de la scoliose est un traitement qui, comprenant la fusion de plusieurs éléments de la colonne et une réduction de la mobilité et de la flexibilité de la colonne vertébrale, présente un risque élevé de complications.

Au cours des 25 dernières années, les techniques chirurgicales ont évolué, mais les résultats à long terme suscitent encore de nombreuses interrogations.

Comment mieux traiter la scoliose?

L’objectif premier de la chaire consiste à mettre au point de nouvelles méthodes permettant de définir le risque de progression de la scoliose, en se référant aux mesures tridimensionnelles des vertèbres et du pelvis, prises lors de la première évaluation médicale.

Quelles sont les courbes qui évolueront? Quelles sont celles qui demeureront stables? Lesquelles progresseront au cours de la croissance et lesquelles progresseront à la fin de cette période? Existe-t-il d’autres méthodes qui permettent de prédire la progression? Voilà autant de questions qui guideront les travaux du Dr Parent au cours des prochaines années.

À propos de cette page
Mise à jour le 27 mai 2020
Créée le 11 mai 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine