• English

Centre de recherche
lundi 5 octobre 2015
Communiqué de presse

Prévenir l’abus de substances psychoactives dès la préadolescence jusqu’à l’âge adulte

MONTRÉAL, le lundi 5 octobre 2015Patricia Conrod et Benoît Mâsse, chercheurs au CHU Sainte-Justine et professeurs à l’Université de Montréal, joueront un rôle déterminant dans le cadre de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (l’«initiative» ou CRISM) annoncée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) le 1er mai 2015. Financée à hauteur de 7,2 millions de dollars par les IRSC sur une période de 5 ans, l’initiative pancanadienne vise à faire déboucher le savoir scientifique sur de nouvelles méthodes de prévention de l’abus de substances et de traitement des consommateurs de drogues.

La prévention et l'intervention en toxicomanie sont des priorités urgentes et complexes qui, pour être efficaces, exigent des approches fondées sur des données probantes, une compréhension des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux et une reconnaissance de l'impact important des contextes socioculturels. Faisant partie du pôle Québec-Maritimes de l’initiative, Patricia Conrod dirigera la conception de protocoles de recherche du pôle, tandis que Benoît Mâsse fournira son expertise méthodologique.

Le rôle de Patricia Conrod au sein du pôle Québec-Maritimes et dans le cadre des premiers projets du CRISM a ceci de particulier que ses recherches au Canada favoriseront un continuum du CHU Sainte-Justine au CHUM dans les démarches de prévention auprès des jeunes les plus à risque de l’adolescence jusqu’à l’âge adulte. La chercheuse est aussi cofondatrice du groupe de travail américain sur les dépendances ENIGMA, réseau nord-américain dans lequel elle cherchera à élucider les causes et conséquences biologiques de diverses toxicomanies. Elle est aussi une des conceptrices du programme de prévention ciblée Preventure, mode d’intervention psychosociale visant à outiller les jeunes dans la gestion de leurs comportements et la réalisation de leurs objectifs de vie grâce à l’intégration de méthodes psychoéducatives à des techniques de thérapie motivationnelle et cognitivocomportementale. 

Pour sa part, Benoît Mâsse mettra à contribution son expertise en biostatistiques et en plateforme innovante de saisie et gestion de données, en sa qualité de chef de l’Unité de recherche appliquée (URCA) du CHU Sainte-Justine. L’URCA a obtenu une recommandation favorable des évaluateurs grâce au savoir-faire de ses experts en matière de mise en œuvre d’infrastructures adaptées à la conception et à la réalisation de grandes études multicentriques et à ses forces en gestion de données. Benoît Masse est également directeur-adjoint d’une des composantes de l’Unité SOUTIEN de la stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP-Québec).

La toxicomanie – y compris l’utilisation abusive d’antalgiques opioïdes, de cannabis, de cocaïne, d’alcool et d’autres drogues – représente un problème de santé majeur au Canada, ayant des conséquences énormes, notamment désintégration sociale, coûts de soins de santé, fardeau médical, qualité de vie médiocre, chômage et criminalité. Au pays, 700 000 personnes souffrent de troubles liés aux substances. Au Québec, 9% des élèves du secondaire consomment du cannabis au moins une fois par semaine et 5% en abusent, selon le dernier bilan de l’Institut de la statistique du Québec. L’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances est le fruit d’une collaboration entre les IRSC et la Stratégie nationale antidrogue du Canada.

– 30 –

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 200 chercheurs, dont plus de 90 chercheurs cliniciens, ainsi que 360 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Détails au recherche.chusj.org

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

communications@recherche-ste-justine.qc.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 5 octobre 2015
Créée le 5 octobre 2015
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine