• English

Centre de recherche
lundi 1 juin 2015
Communiqué de presse

Un montant de 6,5 millions de dollars au CHU Sainte-Justine et à l’Université de Montréal de la Fondation canadienne pour l’innovation

De la découverte des gènes au traitement des maladies rares et des cancers pédiatriques

MONTRÉAL, le 1er juin 2015 – L’honorable Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie) a annoncé vendredi un investissement majeur dans de nouvelles infrastructures de recherche par l’entremise du Fonds d’innovation de la Fondation canadienne pour l’innovation. Un montant de 6,5 millions de dollars a été octroyé au CHU Sainte-Justine et à l'Université de Montréal, partenaires du programme de recherche pour les maladies pédiatriques rares RaPiD, un vecteur de collaboration transcanadienne en recherche, phénotypage de maladies et identification de mécanismes ainsi qu’identification d’approches thérapeutiques efficaces des maladies rares et des cancers pédiatriques. Le programme RaPiD sera mené en collaboration avec l'Université d'Ottawa, le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, l'université Dalhousie et l’University of British Columbia.

«Le besoin des enfants et des adolescents atteints de maladies rares ou de cancers est d’abord et avant tout de recevoir un diagnostic et d’être correctement pris en charge», a déclaré Jacques Michaud, pédiatre, généticien, chercheur principal de l'initiative RaPiD au CHU Sainte-Justine et professeur au Département de pédiatrie de l'Université de Montréal. «Jusqu’à présent, 50% ne recevaient pas de diagnostic du tout. Ce nouveau financement nous permettra d'accélérer la découverte de gènes spécifiquement responsables de chacune des quelques 7000 différentes maladies rares et d'augmenter considérablement le rythme de développement de traitements», a-t-il poursuivi. Parmi les maladies rares étudiées au CHU Sainte-Justine figurent les formes génétiques d'épilepsie et de déficience intellectuelle, les maladies cardiaques rares et les cancers pédiatriques, comme la leucémie lymphoblastique aiguë.

Le financement fédéral annoncé est essentiel dans la consolidation de la recherche en génomique au CHU Sainte-Justine, auquel il incombe de diagnostiquer et de traiter la majorité des maladies infantiles les plus graves au Québec. Il aidera également à améliorer les principales installations de génomique et de bioinformatique du Centre de génomique clinique pédiatrique intégré Génome Québec et CHU Sainte-Justine. De plus, il constituera une ressource inestimable pour le Centre des maladies génétiques rares de l'institution. Les installations soutiendront aussi le séquençage du génome et l'identification de nouveaux gènes causatifs des maladies rares, la production de cellules et d’organismes modèles destinés à élucider les mécanismes sous-jacents à ces maladies rares, de même que la mise au point d’approches thérapeutiques personnalisées au profit de patients atteints de maladies rares provenant de partout au Canada. L’infrastructure viendra par ailleurs en appui aux travaux de bon nombre de chercheurs du CHU Sainte-Justine et des autres institutions formant le réseau RaPiD.

On estime à 500 000 le nombre de Canadiens qui, collectivement, sont atteints d’une de quelque 7000 maladies rares, contre lesquelles un nombre approximatif de seulement 400 thérapies sont disponibles. Les deux-tiers des maladies rares sont graves et invalidantes, dont plus de la moitié sont mortelles et 80 % se manifestent tôt dans la vie. Environ 30% des enfants atteints de maladies rares mourront avant leur cinquième anniversaire.

Personne-ressource auprès des médias:

Mélanie Dallaire (médias francophones Québec et Canada)
Conseillère principale, relations média, CHU Sainte-Justine
514 345-7707 (ligne directe)
514 415-5727 (téléavertisseur média)
melanie.dallaire.hsj@ssss.gouv.qc.ca

William Raillant-Clark (international et médias anglophones Québec et Canada)
Attaché de presse à l’international, Université de Montréal
514 343-7593
w.raillant-clark@umontreal.ca

– 30 –

Source
Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
Renseignements

marise.daigle@recherche-ste-justine.qc.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il  réunit plus de 180 chercheurs, dont plus de 90 cliniciens, ainsi que 350 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Détails au recherche.chusj.org

À propos de cette page
Mise à jour le 20 janvier 2016
Créée le 1 juin 2015
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine