• English

Centre de recherche
jeudi 24 novembre 2016

Le Réseau de cellules souches appuie financièrement la recherche novatrice sur les cellules souches et la médecine régénérative

Le Dr Massimiliano Paganelli reçoit un financement pour ses travaux sur le traitement des maladies du foie

OTTAWA, le 24 novembre 2016 – Le Réseau de cellules souches (RCS), avec le soutien de la ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan, est heureux d’annoncer un financement de 9 M$ pour la recherche novatrice sur les cellules souches et la médecine régénérative. Les découvertes effectuées pourront ainsi se traduire par une amélioration de la santé des Canadiens  et de la croissance économique du pays. Ces fonds seront versés grâce à l’engagement pris dans le budget de 2016 qui prévoyait un investissement de 12 M$ sur deux ans par le gouvernement du Canada pour la poursuite des travaux du Réseau de cellules souches. Les fonds octroyés aujourd’hui sont accompagnés d’une contribution de 20 M$ de partenaires.

Au total, le RCS financera 31 projets dans différentes régions du Canada, dont celui du Dr Massimiliano Paganelli, chercheur-clinicien au CHU Sainte-Justine. Le Dr Paganelli est parmi les 8 chercheurs principaux financés par le Programme des accords de recherche pour les équipes de recherche sur les maladies. Le Dr Paganelli travaille sur l’utilisation des cellules souches pour le traitement des maladies du foie. Plus précisément, lui et son équipe tentent de rétablir les fonctions hépatiques chez les patients souffrant d’insuffisance hépatique en leur implantant du tissu hépatique mature sain généré à partir de cellules souches. 

« Depuis des années, les chercheurs canadiens sont reconnus comme des chefs de file dans le domaine de la médecine régénérative. Le financement annoncé aujourd'hui soutiendra des projets qui encouragent des partenariats importants entre les universités, les hôpitaux et les entreprises afin qu'ils puissent collaborer à de nouvelles technologies novatrices sur les cellules souches et à des innovations en matière de santé qui amélioreront la vie des Canadiens. Grâce au Réseau de cellules souches, je suis persuadé que les Canadiens obtiendront une meilleure compréhension ces recherches prometteuses, dont les résultats contribuent à une classe moyenne forte et saine », souligne l'Honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences.

« Nous sommes une nation de chefs de file et d’innovateurs, c’est dans notre ADN, affirme le Dr Michael Rudnicki, OC, directeur scientifique du RCS. Le secteur de la recherche sur la médecine régénérative est alimenté par les cellules souches et, aujourd’hui, nous ne voyons que la pointe de l’iceberg. Notre génération pourrait assister à une révolution dans ce domaine. Je suis très heureux que le RCS puisse jeter les bases de l’excellence scientifique qui existe dans les universités, les hôpitaux de recherche et les instituts canadiens. »

Au Canada, les maladies chroniques représentent environ les deux tiers de toutes les dépenses directes en soins de santé. Le fardeau imposé par ces maladies sur le système de soins de santé continue de surpasser la croissance économique. Toutefois, la recherche novatrice sur les cellules souches pourra nous permettre de tourner la page dans les décennies à venir.

Le RCS distribue des fonds par l’intermédiaire de trois programmes stratégiques

Le Programme des accords de recherche pour les essais cliniques distribuera 4,214 M$ en vue de six essais cliniques. Au total, 38 chercheurs (six chercheurs principaux et 32 co-chercheurs) de 12 institutions et 50 stagiaires travailleront à ces essais, lesquels détermineront la sécurité et l’efficacité des nouveaux traitements à base de cellules souches pour les humains. Pour la toute première fois dans son histoire, le RCS offre du soutien aux essais cliniques. Ce programme appuie les essais des phases I et II qui offrent un potentiel de viabilité économique pour les systèmes de soins de santé et certains bénéfices pour les patients. Les essais financés porteront sur le spectre des troubles de santé, dont le traitement des maladies mortelles comme les chocs septiques, l’évaluation d’une thérapie à base de cellules souches pour le diabète et l’expansion des cellules souches du sang de cordon pour la greffe efficace et économique. Les travaux des chercheurs porteront aussi sur les domaines de l’infarctus aigu du myocarde, la transplantation hépatique et le diabète de type 1.

Le Programme des accords de recherche pour les équipes de recherche sur les maladies distribuera 3,281 M$ en vue de huit projets. Au total, 41 chercheurs (huit chercheurs principaux et 33 co-chercheurs) de 11 institutions et plus de 80 stagiaires participeront à ce programme. Les équipes multidisciplinaires recevant du soutien financier dans le cadre de ce programme se penchent sur de nouvelles approches thérapeutiques cellulaires ou à base de cellules souches pour traiter les maladies. La commercialisation constitue un élément important de ce programme, puisque les projets doivent démontrer le parcours qui sera suivi jusqu’au marché ou traitement en clinique. La recherche appuyée dans le cadre de ce concours portera sur le traitement de maladies comme l’arthrite, l’insuffisance hépatique et le diabète de type 1. De plus, du soutien sera fourni à la recherche continue portant sur l’utilisation des médicaments existants pour la régénération des tissus nerveux après une lésion cérébrale.

Le Programme des accords de recherche d’Impact 1,54 M$ en vue de 17 projets dans les domaines de la recherche translationnelle, de la commercialisation et  des politiques publiques. Au total, 27 chercheurs (17 chercheurs principaux et 10 co-chercheurs) de 15 institutions de recherche profiteront de ce programme et plus de 60 stagiaires y participeront. Des maladies comme le diabète, l’ostéoarthrite (arthrose) et la maladie du rein feront toutes l’objet d’études. Les enjeux liés à la commercialisation comprennent l’impression 3D de tissus nerveux  et la production évolutive de microtissus d’ingénierie.

Liste complète des équipes et projets financés

À PROPOS DU RÉSEAU DE CELLULES SOUCHES

Depuis sa mise sur pied en 2001, le Réseau de cellules souches (RCS) a toujours eu pour raison d'être le soutien et le développement de la recherche dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénérative. Le RCS a bénéficié de l’appui du gouvernement du Canada depuis le tout début. Le RCS a pour mandat d’agir comme catalyseur dans la découverte d’applications cliniques et de produits commerciaux résultant de la recherche sur les cellules souches et dans l’adoption de politiques publiques en la matièreEn quinze ans, le RCS a réussi à entraîner l’émergence d’une communauté nationale d’experts qui a transformé la recherche sur les cellules souches au Canada à un point tel que les nombreuses découvertes novatrices en médecine régénérative ont révolutionné la pratique clinique, ce qui a permis au Canada d’acquérir une réputation exemplaire à l’échelle internationale. Le RCS a repoussé les limites de la recherche fondamentale dans ce domaine si bien que les résultats translationnels qui en découlent mènent régulièrement à des applications cliniques et à des produits prisés sur le marché. Détails au stemcellnetwork.ca

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 200 chercheurs, dont plus de 90 chercheurs cliniciens, ainsi que 360 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Détails au recherche.chusj.org

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Cate Murray
Directrice, Communications et affaires externes
Réseau de cellules souches
catemurray@stemcellnetwork.ca
+1 613 979-6174

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 25 novembre 2016
Créée le 24 novembre 2016
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine