Centre de recherche
lundi 30 octobre 2017
Communiqué de presse

Miriam Beauchamp, lauréate du Prix Relève scientifique des Prix du Québec du Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

Texte tiré de la salle de presse du Ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

QUÉBEC, le 30 octobre 2017 – Les Prix du Québec sont la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec dans les domaines culturels et scientifiques. Ils témoignent de la reconnaissance du Québec tout entier envers des personnes qui apportent une contribution exceptionnelle à la société.

Par leur exemple, les lauréates et lauréats inspirent les nouvelles générations et leur pavent la voie. Dans cet esprit et pour souligner le 40e anniversaire, un prix Relève scientifique est attribué à Mme Miriam Beauchamp, chercheure au CHU Sainte-Justine, neuropsychologue et professeure agrégée au Département de psychologie de l’Université de Montréal. Elle recevra une bourse de 5 000 $ et un certificat signé par le premier ministre et la ministre Dominique Anglade.

« Lâcher prise et avoir confiance dans les opportunités qui se présenteront à nous », voilà l’un des messages simples, mais porteurs, auquel croit profondément Miriam Beauchamp.

C’est en psychologie, avec une mineure en biologie, que Miriam Beauchamp entame son parcours universitaire à l’Université Queen’s, en Ontario, avant de s’envoler vers l’Écosse pour continuer son baccalauréat à l’Université d’Édimbourg. L’idée d’opter pour la neuropsychologie commence à germer dans son esprit au cours de ces trois années d’études au premier cycle, à la lecture d’un bouquin sur les manifestations étonnantes que peuvent entrainer les perturbations au cerveau chez l’humain.

Alors persuadée qu’elle étudie dans le bon domaine, elle obtient une maîtrise en psychologie à l’Université Laval. Après deux années passées à Québec, son goût d’apprendre la conduira à l’Université de Montréal, où elle effectue des études doctorales en recherche et en intervention dans le domaine de la neuropsychologie. Elle entreprend ensuite un postdoctorat au Murdoch Children’s Research Institute, à Melbourne, en Australie, sous la supervision de Vicki Anderson. Ses contributions ne passent pas inaperçues : elle se voit remettre une bourse de recherche des Instituts de Recherche en Santé du Canada dès le début de son postdoctorat (2007) et reçoit ensuite des bourses et subventions de plusieurs organismes dont le Harold Mitchell Foundation et le Thrasher Research Fund en 2008.

Nous voilà donc en 2009, au terme d’un riche parcours universitaire. Avec le recul, celle qui fait maintenant face à une classe se considère aujourd’hui très chanceuse d’avoir pu être inspirée et entourée de mentors, qu’elle qualifie d’« extraordinaires ».

En 2009, elle fait son entrée à l’Université de Montréal à titre de professeure associée et devient agrégée en 2014 au même moment où elle inaugure officiellement le laboratoire de neuropsychologie développementale ABCs, situé au Département de psychologie ainsi qu’au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine. Ses travaux et ceux de son équipe de recherche portent généralement sur le développement cérébral, cognitif et social du nourrisson, de l’enfant et de l’adolescent. Son groupe s’intéresse particulièrement à l’effet des traumatismes crânio-cérébraux et des commotions cérébrales chez les enfants, de même qu’aux habiletés cognitives qui contribuent à une bonne compétence sociale.

Parmi ses nombreuses publications dans divers périodiques, Miriam Beauchamp se montre particulièrement fière de ses écrits portant sur le développement des habiletés sociales chez les jeunes, parus dans le journal Psychological Bulletin. D’ailleurs, cet article est également reconnu comme l’un des 10 plus influents de 2010 par le Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants. Au cours de sa jeune carrière, elle s’est vue décernée plusieurs autres distinctions, dont le Early Career Award de l’International Neuropsychological Society et une subvention de type « Fondation » des Instituts de Recherche en Santé du Canada.

– 30 –

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 200 chercheurs, dont plus de 90 chercheurs cliniciens, ainsi que 450 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord. Détails au recherche.chusj.org

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Source :
Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
communications@recherche-ste-justine.qc.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 2 novembre 2017
Créée le 31 octobre 2017
Signaler ou faire une remarque

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine