Centre de recherche
jeudi 18 avril 2019

Pleins feux sur la science des données massives pour l’optimisation de la prise en charge des patients aux soins intensifs

Un chercheur du CHU Sainte-Justine reçoit un financement de MEDTEQ pour l’implantation de son projet au sein du réseau de la santé

Le Dr Guillaume Emeriaud, MD, PhD, chercheur et intensiviste pédiatrique au CHU Sainte-Justine est le récipiendaire d’une subvention dans le cadre du Fonds de soutien à l’innovation en santé et services sociaux (FSISSS) de MEDTEQ pour son projet d’implantation d’une base de données haute fréquence. Celui-ci vise à optimiser la qualité des soins dans les unités de soins intensifs (USI) du Québec grâce à la science des données massives, et s’échelonnera sur 24 mois.

Depuis 2015, l’équipe du Dr Emeriaud s’est concentrée à mettre au point une infrastructure unique dans le but de générer une base de données massives recueillie auprès des patients de leur unité de soins intensifs. La base de données prend en compte les moniteurs, les ventilateurs, les machines de dialyse, les seringues électriques, les résultats de laboratoire, puis les dossiers des patients, et permet ainsi de reconstruire le parcours précis de chacun avec une haute précision. Actuellement, dans 96 % des USI du Québec, il n’existe aucun système automatisé de collecte de données de patients. Bien qu’elles soient notées et monitorées, l’archivage n’est pas propice à l’évaluation et l’utilisation de ces informations dans un contexte d’innovations basées sur l’intelligence artificielle.

C’est donc dans une optique d’amélioration de la prise en charge de leurs patients en USI que l’équipe du Dr Emeriaud souhaite maintenant intégrer cette base de données massives dans l’architecture clinique de l’hôpital en entier. «L’amélioration du suivi des lignes directrices permettrait d’améliorer les chances de survie, de diminuer les séquelles, et de réduire le fardeau économique. Ainsi, un meilleur suivi de l’organisation et du fonctionnement des USI au Québec permettrait de mieux atteindre ces objectifs et d’optimiser les investissements dans ces secteurs. Nous souhaitons rendre le système plus optimal, au bénéfice des patients», indique le Dr Emeriaud.

Les USI nécessitent à la fois des équipements lourds et du professionnel soignant nombreux et très spécialisé. Ces ressources sont nécessaires afin de réduire les répercussions négatives majeures sur les patients et leurs familles telles que des séquelles cognitives, des faiblesses importantes, ou des troubles de comportement, qui rendent le retour à une activité normale impossible.

Il est donc crucial de miser sur l’optimisation de ces unités, pour s’assurer de la pertinence et de l’efficacité des moyens mis en œuvre, et ainsi pouvoir améliorer le devenir des patients.

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
communications@recherche-ste-justine.qc.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 18 avril 2019
Créée le 15 avril 2019
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine