• English

Centre de recherche
mercredi 7 octobre 2020
Communiqué de presse

Annonce des récipiendaires du concours Priorité patient – La recherche au service des besoins des patients en oncologie

Le Pr Serge Sultan obtient un financement pour son projet contre la douleur procédurale en oncologie pédiatrique

MONTRÉAL, 7 octobre 2020 - L’Oncopole, issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada, a développé le programme de subventions Priorité patient en partenariat avec le FRQS, l’Unité de soutien à la stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) du Québec, et avec la collaboration du Programme québécois de cancérologie (PQC) du ministère de la Santé et des Services sociaux. L’Oncopole est fier d’annoncer aujourd’hui les récipiendaires du concours Priorité patient. Quatre projets de recherche, visant à améliorer la trajectoire de soins et de services des patients en oncologie au Québec, bénéficient d’un budget substantiel pour 2 ans. Le budget initial du concours permettait de financer au moins trois projets. Une contribution additionnelle de GSK a permis de compléter le financement d’un quatrième projet, portant l’investissement total à 800 000 $.

Le concours Priorité patient

Priorité patient a pour objectif de financer des projets de recherche visant à améliorer l’expérience de soins et de services, ainsi que la qualité de vie des patients atteints d’un cancer, et de leurs proches. Il est de plus en plus reconnu que les patients fournissent une information substantielle et pertinente en ce qui a trait aux défis rencontrés tout au long de leur trajectoire de soins en oncologie. Le programme a ainsi été construit avec la volonté d’engager directement des patients : les thématiques de recherche abordées dans ce concours proviennent notamment des consultations faites auprès du comité de patients-partenaires de l’Oncopole; le comité d’évaluation est composé en partie de patients; et l’équipe de chaque projet compte au moins un patient ou un proche aidant qui intervient de la conception du projet à sa réalisation et d’un professionnel de la santé ou des services sociaux qui pratique directement auprès des patients et de leurs proches.

De plus, en collaboration avec l’Unité de soutien du SRAP du Québec, une formation et de l’accompagnement ont été offerts aux équipes pour s’assurer qu’ils ont les outils nécessaires à l’intégration des patients dans la définition et la réalisation de leur projet de recherche. Dr Alain Vanasse, directeur scientifique de l’Unité de soutien SRAP du Québec se réjouit de cette initiative : « Engager les patientes et les patients dans le processus de recherche est essentiel pour améliorer les trajectoires de soins et les pratiques. Les projets présentés au concours Priorité patient incarnent parfaitement l’idée de faire des patientes et des patients des partenaires proactifs qui participent au façonnement de la recherche en santé et, ainsi, aux soins de santé. »

Les projets financés vont ainsi outiller des professionnels de la santé et des services sociaux, gestionnaires, décideurs et groupes communautaires pour implanter de nouvelles pratiques au bénéfice des usagers.

Quatre projets financés pour implanter de nouvelles pratiques au bénéfice des patients

Un comité, formé d’experts en soins et services sociaux et de patients, a évalué rigoureusement les projets et a sélectionné ceux répondant le mieux à leurs besoins.

Combattre la douleur procédurale en oncologie pédiatrique à l’aide de stratégies de communication : une étude pilote de la formation Rel@x

[Serge Sultan, Ph.D., Chercheur au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, Professeur titulaire, Départements de Psychologie/Pédiatrie, Université de Montréal, Centre de Psycho-Oncologie
et David Ogez, Ph.D., Chargé d’enseignement, Département d’Anesthésiologie et Médecine de la Douleur, Faculté de Médecine, Université de Montréal, Psychologue à la clinique de la gestion de la douleur, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Responsable du comité Scientifique et représentant des Psychologues de la Société Québécoise d’Hypnose]

L’équipe de recherche va lancer deux projets autour d’un programme de formation nommé Rel@x. Celui-ci porte sur l’utilisation de la communication hypnotique lors de pratique de procédures douloureuses sur les patients et s’adresse aux infirmières. Ces études visent à évaluer l’acquisition et le maintien des habiletés de communication des professionnels de la santé et l’impact sur les patients en situation réelle dans les cliniques d’hématologie-oncologie pédiatrique. La formation et l’utilisation optimale de ces techniques pourraient entraîner une réduction significative de la douleur et de la détresse chez les enfants traités pour un cancer.

Intégration de l’outil web Discutons Santé dans la trajectoire de soins en radio-oncologie chez les patients atteints de cancer de la prostate

[Dre Marie-Thérèse Lussier, MD, BSc, MSc, FCMF, Professeur titulaire, Département de médecine de famille et de médecine d’urgence, Faculté de médecine, Université de Montréal, Directrice du RRSPUM CISSS Laval
et Dre Marie-Andrée Fortin, MD, FRCPC, Chef de service de radio-oncologie et co-gestionnaire médical en cancérologie, Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval Professeur agrégée de clinique, Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire – Université de Montréal]

Le site internet Discutons Santé (DS) (www.discutonssante.ca) offre plusieurs outils pour aider les patients à communiquer avec les soignants et préparer leurs consultations médicales. Ce site a été mis en place pour pallier les lacunes en communication et le manque d’outil disponible pour les personnes touchées par le cancer. L’étude propose notamment d’identifier les barrières et les facteurs facilitants l’introduction de DS dans la trajectoire de soins des patients atteints de cancer de la prostate. Ce cancer est le plus fréquent chez les hommes canadiens. L’initiative cible trois centres de radio-oncologie du Québec et permettra de décrire la portée provinciale potentielle du projet.

OncoBuddy et OncoConseil – Un projet de recherche visant à intégrer le soutien entre pairs et le conseil des pairs dans le portail patient Opal

[John Kildea, Ph.D., Physicien médical, Professeur adjoint, Dép. d’oncologie Gerald Bronfman, Université McGill et Tarek Hijal, MD, Chef, Division de radio-oncologie, Centre universitaire de santé McGill]

Les nouveaux patients atteints de cancer et leurs proches aidants sont confrontés à de nombreux défis d’ordre psychologique, logistique et médical. Les pairs, c’est-à-dire les personnes qui ont déjà vécu de telles circonstances, peuvent leur apporter un soutien empathique et les aider à réduire l’anxiété liée au cancer en partageant leur expérience. Dans ce projet, l’équipe de recherche utilisera l’intelligence artificielle pour améliorer la disponibilité et l’efficacité du soutien par les pairs au Québec en jumelant des patients et des pairs à l’aide de l’application du portail patient Opal (opalmedapps.com).

Développement et évaluation d’un programme de communication électronique visant à améliorer la qualité de vie et la survie des patients en rémission d’un cancer

[Sylvie Lambert, Ph.D., Professeure Agrégée, Université McGill et Centre de recherche de St Mary
et Rosana Faria, Psychologue clinique en oncologie, CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal, Centre Hospitalier St Mary’s]

Le projet de recherche vise à développer et évaluer un nouveau programme de dépistage des symptômes à la suite d’un traitement de cancer appelé e-IMPAQc (après cancer) livré à l’aide de l’application mobile Opal. Cette plateforme de communication permettra aux patients qui ont survécu à un cancer et leurs proches aidants de faciliter la continuité des soins, d’améliorer le dépistage et la gestion des effets à long terme et tardifs du cancer et de les orienter vers le traitement et support approprié au moment opportun. L’objectif ultime étant d’améliorer leur qualité de vie et leur survie.

« Avec Priorité patient, l’Oncopole est fier de soutenir des projets qui veillent à l’intérêt des patients en oncologie. Je tiens à remercier particulièrement tous les patients et les proches aidants pour leur implication remarquable dans la conduite du programme, ainsi que nos précieux partenaires. Je souligne également l’excellence des projets récipiendaires très prometteurs pour améliorer la trajectoire de soins et de services des patients atteints de cancer », déclare Renaldo Battista, Directeur général de l’Oncopole.

– 30 –

À propos de l’Oncopole

L’Oncopole est un pôle québécois de recherche, de développement et d’investissement pour accélérer la lutte contre le cancer. Créé en février 2017, il est issu d’une démarche unique de cocréation du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) rendue possible grâce à un investissement initial de 15 M$ de Merck Canada. L’Oncopole a pour mission d’agir comme catalyseur des actions déployées par l’écosystème de la recherche et de l’innovation en oncologie au Québec. Il vise ainsi à positionner la province comme un chef de file dans le domaine. Ses priorités d’action, soit la recherche, l’entrepreneuriat, la valorisation et l’intégration de l’innovation, ainsi que la pertinence clinique, sont orchestrées dans le but de favoriser la mobilisation des parties prenantes, la découverte d’approches innovantes pour lutter contre le cancer et, ultimement, des retombées positives au bénéfice des patients.

À propos de l’Unité de soutien SRAP du Québec  

L’Unité de soutien de la Stratégie de recherche axée sur la patiente et le patient (SRAP) du Québec facilite, renforce et développe la recherche axée sur la patiente et le patient (RAP). Elle fait partie de la stratégie nationale de recherche axée sur les patientes et les patients mis en place par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Elle soutient l’intégration des résultats de la recherche avec et pour les patientes et patients aux pratiques cliniques et organisationnelles dans le but d’améliorer l’expérience et la santé de la population en offrant du mentorat, des services-conseils, de la formation, des bourses, en organisant des événements scientifiques, offrant du soutien et développant des outils. Pour plus de détails ou pour formuler une demande de service, visitez le unitesoutiensrapqc.ca.

Autre source / renseignements

Renseignements ou entrevues :

Catherine CARDINAL
Directrice des communications
ONCOPOLE
(514) 220-9209
catherine.cardinal@umontreal.ca

Sandy THIBERT
Conseillère en communication
ONCOPOLE
(514) 206-5420
sjl.thibert@umontreal.ca

Personnes nommées dans le texte
À propos de cette page
Mise à jour le 7 octobre 2020
Créée le 7 octobre 2020
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine