• English

Centre de recherche
mercredi 3 mars 2021
Communiqué de presse

Subvention majeure pour un projet d’envergure internationale en neurodéveloppement au CHU Sainte-Justine

MONTRÉAL, le 3 mars 2021 – Le Centre IMAGINE CHUSJ : Imagerie pour la santé mentale à travers l’âge, les gènes, les interactions, les neurones et l'environnement, dirigé par la professeure Patricia Conrod et le Dr Gregory Lodygensky au CHU Sainte-Justine, obtient un financement de 7,1 millions de dollars dans le cadre du concours 2020 du Fonds d’innovations de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

Ce financement vient confirmer le leadership mondial des chercheurs au CHU Sainte-Justine en ce qui a trait à l’avancement des connaissances sur les troubles neurodéveloppementaux.

Troubles neurodéveloppementaux

Les troubles neurodéveloppementaux et psychiatriques sont la principale cause d'invalidité au Canada. De nombreux rapports estiment que 70 % de ces conditions prennent leur origine durant la période néonatale, l'enfance ou l'adolescence, mettant en évidence le rôle critique des processus neurodéveloppementaux dans de telles conditions.

Parce que les enfants ne peuvent pas aussi bien communiquer leurs états cognitif et psychologique que les adultes, l'utilisation de stratégies neurophysiologiques et de neuro-imagerie non verbales pour affiner le diagnostic et l'évaluation des résultats du traitement est une stratégie prometteuse pour les conditions neurodéveloppementales.

«Afin d’appuyer et d’optimiser notre stratégie, la mise en œuvre d’infrastructures de recherche à la fine pointe de la technologie est essentielle pour permettre à notre équipe du Centre IMAGINE CHUSJ de demeurer à l’avant-garde de l’exploration du savoir et de la production de connaissances en neurodéveloppement», souligne Patricia Conrod, chercheuse au CHU Sainte-Justine et professeure de psychiatrie à l’Université de Montréal. 

Centre d'imagerie pédiatrique de classe mondiale

L’équipe de recherche vise à étudier longitudinalement les changements du cerveau chez les enfants présentant un facteur de risque génétique, ou étant exposés à des complications à la naissance (y compris la prématurité) ou des toxines environnementales (y compris les traumatismes, le stress psychosocial et les substances d'abus), trois facteurs de risque déterminants pour les troubles neurodéveloppementaux et conditions neuropsychiatriques chez l’adulte.

Ce financement de la FCI permettra au Centre IMAGINE CHUSJ de mettre en place une installation de numérisation pédiatrique multimodale à la fine pointe dédiée à la recherche. Cet équipement ouvrira la porte à l’étude des changements dans le cerveau néonatal, pédiatrique et adolescent avec des paramètres anatomiques, métaboliques et fonctionnels quantitatifs relevés au cours des périodes de développement clés et en relation avec d'importantes influences environnementales et congénitales.

Cette infrastructure permettra d'établir un centre d'imagerie pédiatrique de classe mondiale, qui contribuera à former la prochaine génération de cliniciens et de chercheurs en santé cérébrale pédiatrique.

Ces technologies à l’avant-garde se révèlent particulièrement utiles dans la recherche sur les populations pédiatriques, plus encore que pour les populations adultes, en raison de la nature en évolution rapide du cerveau de l'enfant.

Un programme de recherche novateur

Le programme de recherche se concentrera sur quatre grands objectifs.

«Pour améliorer la qualité de l'imagerie cérébrale pédiatrique, il est essentiel que le développement de la technologie se concentre sur la réduction de la durée des protocoles de numérisation afin de les rendre plus tolérables pour les enfants tout en augmentant la qualité et la résolution des images», explique la professeure Patricia Conrod.

«Nous cherchons à développer des solutions matérielles et logicielles spécialisées en neurosciences pédiatriques», précise le Dr Gregory Lodygensky, clinicien-chercheur en néonatalogie au CHU Sainte-Justine et professeur à l’Université de Montréal.

«Nous visons à étudier les processus de développement pour contribuer à l’établissement de bases de données normatives pour mieux comprendre le cerveau en développement et à expliquer les différences individuelles, en particulier autour du risque de troubles neuropsychiatriques», ajoute-t-il.

«Le rehaussement de nos équipements nous permettra également d’effectuer des évaluations sur les processus et les anomalies du cerveau lorsque les individus interagissent avec les stimuli de leur environnement et de faire progresser la découverte de traitements en révélant leur efficacité sur les processus cérébraux», ajoute Sarah Lippé, chercheuse au CHU Sainte-Justine et professeure à l’Université de Montréal.

Finalement, des recherches ont démontré que les mutations génétiques, les traitements du cancer et le cancer, et les traumatismes cérébraux entraînent des troubles cognitifs, langagiers, moteurs, comportementaux et sociaux. Cependant, les mécanismes cérébraux qui sous-tendent ces troubles sont mal connus et nous avons peu de données en neuro-imagerie pour explorer ces questions.

«L’utilisation systématique d’une neuro-imagerie à la fine pointe de la technologie chez les enfants à très haut risque permettra d’identifier des mécanismes responsables des troubles neurodéveloppementaux», souligne le Dr Sébastien Jacquemont, clinicien-chercheur en génétique au CHU Sainte-Justine et professeur à l’Université de Montréal,

Faire progresser les connaissances pour assurer un devenir en santé

«En créant un environnement de recherche hautement spécialisé axé sur le développement du cerveau de l'enfant, notre programme éclairera directement notre compréhension du développement normal du cerveau et de la pratique clinique en facilitant les approches prédictives, préventives et thérapeutiques pour améliorer la santé au cours du développement et, en fin de compte, prévenir l'apparition de troubles neuropsychiatriques », conclut la professeure Patricia Conrod.


À propos de l’équipe

Cette équipe multidisciplinaire comprend des chefs de file en neurosciences et santé mentale, en imagerie cérébrale, en génomique et bio-informatique, en génomique fonctionnelle, en épidémiologie, et en recherche expérimentale et clinique :

Conrod, Patricia : Département de psychiatrie (Université de Montréal(UdeM)), Chaire de recherche du Canada sur la prévention en santé mentale et la toxicomanie (niveau 1), Chaire Dr Julien/Fondation Marcelle et Jean Coutu en pédiatrie sociale en communauté (UdeM), Centre de recherche du CHU Sainte-Justine (CR-CHUSJ)

Lodygensky, Gregor A. : Département de pédiatrie (UdeM), néonatalogiste et directeur de la Plateforme canadienne du cerveau néonatal, CR-CHUSJ

Beauchamp, Miriam : Département de psychologie (UdM), Chaire de recherche du Canada sur les lésions cérébrales traumatiques chez les enfants (niveau 2), CR-CHUSJ

Bellec, Pierre : Département de psychologie (UdeM) directeur scientifique de l’Unité de neuro-imagerie fonctionnelle, Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM)

Cohen-Adad, Julien : Département de génie électrique (Polytechnique Montréal), co-directeur de l’Unité de neuroimagerie fonctionnelle, CRIUGM

Booij, Linda : Département de psychologie (Université Concordia), CR-CHUSJ

Dehaes, Mathieu : Département de radiologie et Institut de génie biomédical (UdeM), CR-CHUSJ

Dubois, Josée : Département de radiologie (UdM), CR-CHUSJ

Gallagher, Anne : Département de psychologie (UdM), Chaire de recherche du Canada en neuropsychologie de l’enfant et imagerie cérébrale (niveau 2), CR-CHUSJ

Jacquemont, Sébastien : Département de pédiatrie (UdM), Chaire de recherche du Canada en génomique des troubles développementaux et psychiatriques (niveau 2), CR-CHUSJ

Lippé, Sarah : Département de psychologie (UdM), CR-CHUSJ

– 30 –

À PROPOS DU CENTRE DE RECHERCHE DU CHU SAINTE-JUSTINE

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l’Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d’avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 210 chercheurs, dont plus de 110 chercheurs cliniciens, ainsi que 450 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord.

À PROPOS DE LA FONDATION CANADIENNE POUR L’INNOVATION

Depuis plus de vingt ans, la FCI procure aux chercheurs et chercheuses les outils dont ils ont besoin pour voir grand et innover. Un système d’innovation robuste crée des emplois et des entreprises, améliore notre santé, assure un meilleur environnement et ultimement, favorise l’épanouissement des collectivités. Grâce aux investissements qu’elle fait dans les infrastructures de pointe et les équipements pour les universités, les collèges, les hôpitaux de recherche et les établissements de recherche à but non lucratif du Canada, la FCI contribue à attirer et retenir les meilleurs talents au monde, à former la prochaine génération de chercheurs et chercheuses, et à soutenir la recherche de calibre mondial de façon à renforcer notre économie et améliorer la qualité de vie de toute la population canadienne.

Source
CHU Sainte-Justine
Renseignements

Maude Hoffmann
Communications, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
maude.hoffmann.hsj@ssss.gouv.qc.ca

Personne-ressource auprès des médias :

Florence Meney
Conseillère-cadre – médias externes
CHU Sainte-Justine
Tél. : 514-755-2516
florence.meney.hsj@ssss.gouv.qc.ca  

À propos de cette page
Mise à jour le 3 mars 2021
Créée le 3 mars 2021
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine