Groupe de recherche clinique en soins intensifs pédiatriques (GRC-SIP)

EPOCH : Système d’Alarme Précoce Pédiatrique au Chevet (SAPPC) – Évaluation du processus de soins et le devenir des enfants hospitalisés.

La détection tardive d’une décompensation clinique chez un patient hospitalisé peut mener à un arrêt cardiorespiratoire, qui malgré des manœuvres de réanimation efficaces, peut induire des séquelles majeures sur le plan neuro-développemental. Dans l’optique d’améliorer la sécurité des patients et de réduire l’incidence des épisodes de décompensation clinique majeure, plusieurs hôpitaux ont mis sur pied des équipes de stabilisation rapide qui peuvent être déployées dans les unités d’hospitalisation, selon des critères définis. Le SAPPC est un système de soins basé sur la documentation qui a pour but d’identifier précocement les enfants en phase de détérioration clinique, en se servant d’une échelle clinique facile à appliquer par le personnel infirmier au chevet. Des études de validation préliminaires ont démontré que le SAPPC est supérieur à d’autres méthodes d’identification de décompensation clinique majeure. Il reste maintenant à faire l’évaluation définitive de son application dans de multiples centres hospitaliers pédiatriques.

Le SAPPC est composé de 7 indicateurs qui déterminent une échelle de sévérité. Ces indicateurs sont : fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, TA systolique, saturation, oxygène, effort respiratoire et le temps de remplissage capillaire.

Objectifs principaux 

Évaluer l’impact du « système d’alarme précoce pédiatrique au chevet » - sur la détection précoce des enfants à risque d’un arrêt cardiopulmonaire (imminent ou actuel), la mortalité hospitalière, les processus de soins et l’utilisation des ressources en SIP.

  • Chercheur principal de l’étude : Dr Chris Parshuram, intensiviste, Hospital for Sick Children, Dept. Pediatric Intensive Care, Toronto.
  • Chercheur au CHU Sainte-Justine : Dre Catherine Farrell
  • Organisme subventionnaire : Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC)
  • Design de l’étude : essai clinique randomisé en grappe
  • Nombre de participants attendus : 8864 dans 22 hôpitaux

À propos de cette page
Mise à jour le 8 octobre 2014
Créée le 5 août 2014
Signaler ou faire une remarque
 

Chaque dollar compte !

Merci de votre générosité.

Ce sont les donateurs comme vous qui nous permettent d’accélérer la recherche, de guérir, à chaque année, plus d’enfants et continuer d’offrir un des meilleurs niveaux de santé au monde.

Il est également possible de donner par la poste ou de donner par téléphone au numéro sans frais

1-888-235-DONS (3667)

Nous contacter

514 345-4931

Légal

© 2006-2014 Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.
Tous droits réservés.
Avis légaux  Confidentialité  Sécurité

Avertissement

Les informations contenues dans le site « CHU Sainte-Justine » ne doivent pas être utilisées comme un substitut aux conseils d’un médecin dûment qualifié et autorisé ou d’un autre professionnel de la santé. Les informations fournies ici le sont à des fins exclusivement éducatives et informatives.

Consultez votre médecin si vous croyez être malade ou composez le 911 pour toute urgence médicale.

CHU Sainte-Justine